La Belgique dévoile un plan drastique pour éviter un autre confinement après la flambée des cas de COVID-19

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Premier ministre belge a freiné lundi le plan de sortie du coronavirus du pays avec un ensemble de mesures de distanciation sociale drastiques visant à éviter un nouveau confinement général alors que les autorités locales de la province d’Anvers ont imposé un couvre-feu après une flambée d’infections au COVID-19.

S’exprimant après une réunion urgente du Conseil de sécurité nationale, le Premier ministre Sophie Wilmes a déclaré qu’à partir de mercredi prochain, les contacts à l’extérieur de chaque foyer seront limités aux cinq mêmes personnes au cours des quatre prochaines semaines, car la soi-disant «bulle sociale» s’applique désormais à une maison et ses occupants et non à des particuliers. Les résidents belges sont actuellement autorisés à rencontrer 15 personnes différentes par semaine.

« Notre objectif est clair – éviter un autre confinement complet », a déclaré Wilmes.

Après une forte baisse des infections, la Belgique a connu une augmentation des cas confirmés au cours des trois dernières semaines. Selon les chiffres publiés lundi, le nombre a augmenté de 71% du 17 au 23 juillet par rapport aux 7 jours précédents, avec 47% des cas détectés dans la province d’Anvers.

Les autorités de la région du nord ont annoncé des restrictions supplémentaires, notamment un couvre-feu de 23h30 à 6 heures du matin et l’utilisation obligatoire de masques faciaux dans l’espace public lorsqu’une distance de 1,5 mètre entre les individus ne peut être observée. Les cafés et restaurants devront également fermer à 23 h, alors que le travail à distance est nécessaire.

Le nombre de cas a également fortement augmenté dans le reste du pays, avec une moyenne de 279 nouveaux cas quotidiens et une augmentation de 30% du nombre de personnes admises à l’hôpital.

« Je me rends bien compte que tout le monde a déjà fait de gros sacrifices ces derniers mois. C’est pourquoi il est également très dommage que nous, notre région forte, soyons maintenant confrontés à une très forte augmentation du nombre d’infections », a déclaré la gouverneure de la province d’Anvers, Cathy Berx. a été cité par le journal local Gazet van Antwerpen. « Cela peut également conduire à une augmentation des admissions à l’hôpital et malheureusement peut-être aussi du nombre de décès. »

Le couvre-feu devrait entrer en vigueur une fois la décision signée par Berx.

Wilmes a déclaré que les restrictions au niveau fédéral – qui comprennent également l’abaissement des limites de foule lors d’événements publics à 100 personnes à l’intérieur et à 200 personnes à l’extérieur – pourraient être suffisantes pour éviter de nouvelles restrictions et garantir que les enfants puissent retourner à l’école en masse en septembre, après le Vacances d’été.

Wilmes a exhorté les gens à recommencer à travailler à distance lorsque cela était possible, «l’une des clés d’un déconfinement réussi». Elle a ajouté que les acheteurs devraient désormais faire seuls les courses et limiter le temps qu’ils passent en magasin à 30 minutes. De plus, les réunions de famille ou d’amis – y compris les réceptions de mariage – seront limitées à un maximum de 10 personnes.

« Cependant, l’approche la plus importante est l’approche individuelle », a déclaré Wilmes. « Si nous ne pouvons pas contenir le coronavirus, ce sera un échec collectif. »

Pendant ce temps, le maire de Bruxelles, Philippe Close, a annoncé l’annulation de la 140e édition de la fête foraine d’été annuelle de la ville, affirmant qu’il était impossible que l’événement populaire ait lieu en raison des dernières directives en matière de santé.

La Belgique, pays de 11,5 millions d’habitants, a été particulièrement touchée par le virus, avec plus de 66 000 cas et 9 821 décès. Le gouvernement avait déjà resserré les restrictions la semaine dernière, rendant l’utilisation des masques faciaux obligatoire dans les espaces extérieurs bondés tout en obligeant les propriétaires de bars et de restaurants à enregistrer les coordonnées des clients.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available