L’aéroport de Zurich «  oublie  » la Turquie sur la carte du monde

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’aéroport de Zurich a accroché des cartes du monde dans tout son bâtiment pour informer les passagers de la situation du COVID-19 dans les pays du monde entier, mais les cartes manquaient de Turquie, ce qui a soulevé des sourcils.

L’endroit sur la carte où la Turquie est censée se trouver est rempli d’un large vide, où la mer Noire et la Méditerranée ont fusionné. Un journaliste indépendant, Joel Probst, a remarqué que la Turquie n’était pas sur la carte la semaine dernière et a informé les autorités.

Bien que la Turquie ne figure pas sur la liste à haut risque de l’Office fédéral des transports du pays, le journaliste s’est demandé si l’aéroport avait un problème avec la Turquie ou si cela constituait simplement une erreur.

En informant les autorités, il a été déclaré qu’il s’agissait d’une erreur. La porte-parole de l’aéroport, Bettina Kunz, a déclaré: «Nous vous remercions pour le conseil. En fait, lorsque les pays ont été colorés dans le graphique, la Turquie n’a été accidentellement assignée ni au jaune ni au bleu foncé et disparaît donc sur le fond bleu clair », a-t-elle expliqué et promis:« Les affiches seront corrigées et probablement encore en cours remplacées. aujourd’hui. »

L’Union européenne a récemment annoncé qu’elle ouvrirait ses frontières extérieures à 15 pays à partir du 1er juillet. La liste controversée, formée par les ambassadeurs de l’UE, comprend l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, le Sud Corée, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et Chine. Les citoyens de ces pays pourront également voyager au sein de l’UE.

La Turquie, en revanche, a été exclue de la liste au motif qu’elle ne s’est pas imposée comme une «destination de voyage sûre» bien qu’elle soit dans la meilleure situation parmi les pays de l’UE en termes de cas de COVID-19 et de décès en proportion à sa population.

Au lendemain de la pandémie, le ministère turc de la culture et du tourisme a lancé le programme de certification du tourisme sûr en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères. Le programme couvre un large éventail de mesures de sécurité dans les transports, l’hébergement et l’hygiène, tant pour les employés de l’hôtellerie que pour les touristes, selon le ministère du Tourisme.

Le certificat, qui a été délivré par des institutions de certification internationales, valide l’exécution d’exigences de haut niveau en matière de santé et d’hygiène dans les compagnies aériennes, les aéroports et autres centres de transport, ainsi que dans les points d’hébergement et les établissements de restauration.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available