in

Des «  pirates informatiques russes  » ont divulgué des documents commerciaux classifiés entre les États-Unis et le Royaume-Uni avant les sondages britanniques de 2019: rapport

Des documents commerciaux classifiés entre les États-Unis et le Royaume-Uni divulgués avant les élections britanniques de 2019 ont été volés sur le compte de messagerie de l’ancien ministre du Commerce Liam Fox par des pirates informatiques russes présumés, ont déclaré à Reuters deux sources ayant une connaissance directe de la question.

Les sources, qui ont parlé sous couvert d’anonymat parce qu’une enquête des forces de l’ordre est en cours, ont déclaré que les pirates avaient accédé au compte à plusieurs reprises entre le 12 juillet et le 21 octobre de l’année dernière.

Ils ont refusé de nommer le groupe ou l’organisation russe qu’ils croyaient être responsable, mais ont déclaré que l’attaque portait les caractéristiques d’une opération soutenue par l’État.

Le Kremlin n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire lundi.

Parmi les informations volées se trouvaient six tranches de documents détaillant les négociations commerciales britanniques avec les États-Unis, dont Reuters a rapporté pour la première fois l’année dernière qu’ils avaient été divulgués et diffusés en ligne par une campagne de désinformation russe.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a confirmé ce rapport le mois dernier, affirmant que les «acteurs russes» avaient cherché à s’immiscer dans les élections «par le biais de l’amplification en ligne de documents gouvernementaux illicitement acquis et divulgués».

Reuters n’a pas été en mesure de déterminer lequel des comptes de messagerie de Fox a été piraté et quand il a été compromis pour la première fois. On ne sait pas si Fox, qui est toujours député mais qui a démissionné de son poste de ministre du Commerce le 24 juillet de l’année dernière lors d’un remaniement ministériel, était à l’époque un ministre.

Une porte-parole du gouvernement britannique a déclaré: « Une enquête criminelle est en cours sur la manière dont les documents ont été acquis, et il serait inapproprié de commenter davantage à ce stade. »

Elle a ajouté que le gouvernement avait « des systèmes très robustes en place pour protéger les systèmes informatiques des fonctionnaires et du personnel ».

Les représentants de Fox ont refusé de commenter les détails des conclusions de Reuters.

Le piratage du compte de Fox qui n’a pas été signalé précédemment et la fuite ultérieure des documents classifiés avant les élections de l’année dernière est l’un des exemples les plus directs de tentatives présumées de la Russie de se mêler de la politique britannique.

Dans le passé, Moscou a nié à plusieurs reprises les allégations d’ingérence électorale en Grande-Bretagne, en France, aux États-Unis et dans d’autres pays. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié les dernières accusations britanniques de Raab de « brumeuses et contradictoires ».

Un rapport parlementaire britannique publié le mois dernier a révélé que Moscou avait tenté d’influencer un référendum sur l’indépendance de l’Écosse en 2014 et que le gouvernement britannique n’avait pas enquêté de manière adéquate sur les éventuelles tentatives russes d’influencer le vote de 2016 sur le Brexit.

Le compte de messagerie de Fox a été piraté à l’aide d’un soi-disant message de « spear-phishing », qui incite la cible à transmettre son mot de passe et ses informations de connexion, ont indiqué les sources.

Les sources ont déclaré qu’il n’était pas clair si les pirates qui avaient volé les documents commerciaux étaient les mêmes personnes qui les avaient ensuite divulgués en ligne.

Après avoir été mis en ligne pour la première fois par un internaute anonyme à l’approche du vote de l’année dernière, les documents volés ont été saisis par le parti travailliste britannique pendant la campagne électorale.

Il a déclaré avoir montré un complot du gouvernement visant à vendre le très apprécié National Health Service (NHS) aux États-Unis, une accusation que le Premier ministre Boris Johnson a démentie à plusieurs reprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Le départ du Tour de France depuis Copenhague reporté de 2021 à 2022

    Le coronavirus expose les failles du système de santé du Brésil