Les enfants allemands commencent la nouvelle année scolaire au milieu des craintes de virus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Des milliers d’enfants du nord de l’Allemagne sont devenus les premiers en Europe à commencer une nouvelle année scolaire lundi, le reste du pays observant avec anxiété le début des cours à temps plein après des mois d’heures réduites à cause de la pandémie de coronavirus.

Les masques seront un accessoire quotidien pour certains des 150 000 enfants qui retournent à l’école dans la région de Mecklembourg-Poméranie occidentale, le premier État d’Allemagne à rouvrir les portes de l’école après les vacances d’été.

Les ministres de l’Éducation des 16 États allemands ont convenu que les écoles rouvriraient à plein temps après les vacances d’été, après avoir offert seulement des heures partielles dans les semaines où le verrouillage a été assoupli.

Alors que le nombre d’infections augmente à nouveau, on craint que la rentrée scolaire ne se révèle temporaire.

Mais les responsables préviennent que les enfants ne peuvent pas se permettre de manquer davantage d’école.

« Les enfants doivent être présents à l’école car nous devons éviter davantage de temps perdu », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) Steffen Kaestner, directeur de l’école CJD Jugenddorf-Christophorus de Rostock.

Des règles strictes ont été élaborées pour limiter la transmission du nouveau coronavirus, les cas à travers l’Allemagne dépassant 500 par jour ces dernières semaines.

Différents groupes d’âge sont enseignés séparément de sorte que si un élève est positif, une seule classe devra entrer en quarantaine et le reste de l’école pourra rester ouvert.

Les masques doivent être portés dans les couloirs, les salles de classe régulièrement ventilées et les élèves doivent se laver les mains régulièrement et éviter de se serrer dans leurs bras.

La CJD compte 1350 élèves âgés de 9 à 18 ans. Il n’en manque que deux, une décision de leurs parents, «qui appartiennent à un groupe à risque», a précisé le directeur, mais tous les enseignants sont présents.

Le Mecklembourg-Poméranie occidentale a jusqu’à présent été l’État allemand le moins touché par le coronavirus, avec seulement 20 décès sur un total de 9 148 en Allemagne depuis le début de la crise.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus