Le Premier ministre grec Mitsotakis annonce un remaniement ministériel limité

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé mardi un remaniement limité du gouvernement pour améliorer les performances en matière de santé et de gestion des fonds de l’Union européenne.

Cette décision constituait une « amélioration opérationnelle » pour le gouvernement, a déclaré à la télévision le porte-parole du Premier ministre, Stelios Petsas.

Parmi les objectifs de la refonte figuraient la « gestion de l’augmentation des fonds européens » et le « renforcement organisationnel » du ministère de la Santé, a déclaré Petsas.

La Grèce a vu les infections au COVID-19 augmenter ce mois-ci pour atteindre les niveaux observés pour la dernière fois en avril, les responsables accusant la surpopulation dans les clubs et les événements sociaux.

Depuis le 1er juillet, il y a eu plus de 340 infections confirmées parmi près de 1,3 million de voyageurs entrants, selon l’agence de protection civile.

La Grèce a jusqu’à présent enregistré 209 décès dus au COVID-19 et plus de 4 700 infections.

Mitsotakis a nommé de nouveaux sous-ministres pour la santé, les assurances sociales et la protection de l’environnement, et a reclassé deux autres fonctionnaires au rang de ministre junior.

Au total, une douzaine de personnes ont été introduites au gouvernement ou ont vu leurs postes reclassés.

Deux fonctionnaires ont été mis à niveau pour superviser le financement de l’UE et un autre pour gérer le tourisme.

La Grèce devrait recevoir 32 milliards d’euros du plan de relance de 750 milliards d’euros (884 milliards de dollars) convenu par les dirigeants de l’UE le mois dernier.

Mitsotakis a également dû pourvoir le poste de vice-ministre de l’environnement qui a récemment démissionné pour occuper un poste dans l’UE.

Un remaniement était attendu depuis juin, lorsque Mitsotakis a laissé entendre des «mesures correctives» au sein du gouvernement lors d’une visite en Israël.

Un peu plus d’un an après son arrivée au pouvoir, le parti Nouvelle Démocratie de Mitsotakis mène dans les sondages d’opinion d’au moins 14%.

Selon la Banque de Grèce, l’économie devrait se contracter de 5,8% cette année, en partie à cause de l’impact de la pandémie de coronavirus sur les revenus du tourisme.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus