Plus de 200000 sans-abri, des dégâts matériels pouvant atteindre 5 milliards de dollars suite à l’explosion de Beyrouth

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Plus de 200 000 personnes sont devenues sans abri après qu’une explosion massive au port de Beyrouth a détruit de nombreux bâtiments, a déclaré le gouverneur de la ville, Marwan Abboud.

Il a déclaré à MTV News qu’entre 200 000 et 250 000 personnes avaient perdu leur maison et que les autorités s’efforçaient de leur fournir de la nourriture, de l’eau et un abri.

Abboud avait révélé qu’un rapport de sécurité de 2014 mettait en garde contre la possibilité d’une explosion dans la capitale libanaise, car des matières hautement explosives n’avaient pas été stockées de manière à assurer la sécurité publique.

« Nous avons perdu 10 membres des sapeurs-pompiers de Beyrouth et les dégâts varient entre 3 (milliards) et 5 milliards de dollars et peut-être plus », a déclaré Abboud.

Le Premier ministre Hassan Diab a déclaré mardi que l’explosion avait été causée par le stockage d’environ 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium dans un entrepôt du port de Beyrouth pendant six ans sans mesures de sécurité.

Pendant ce temps, le principal silo à grains du Liban au port de Beyrouth a été détruit dans une explosion avec le blé à l’intérieur, laissant le pays avec moins d’un mois de réserves de céréales, bien que d’autres navires ravitaillés soient en route, a déclaré mercredi le ministre de l’Économie.

Raoul Nehme a déclaré à Reuters, un jour après l’explosion dévastatrice de mardi, que le Liban avait besoin de réserves pendant au moins trois mois pour assurer la sécurité alimentaire et envisageait d’autres zones de stockage.

Il a dit que les réserves se situaient maintenant à « un peu moins d’un mois ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus