La peur grandit alors que le nombre de morts du COVID-19 aux États-Unis devrait dépasser 300000

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les États-Unis ont franchi une étape extraordinaire dans la pandémie de coronavirus avec plus de 5 millions de cas confirmés et près de 163000 décès alors que les experts ont averti que les décès pourraient atteindre 300000. Selon les rapports, un résident sur 66 aux États-Unis est maintenant infecté par le COVID-19.

«Nous allons certainement être quelque part entre 200 000 et 300 000. Que nous soyons plus près de 200 000 ou plus près de 300 000 dépend de ce que nous faisons et de la façon dont cela évolue», a déclaré l’ancien chef de la Food and Drug Administration, le Dr Scott Gottlieb. dans une interview avec CBS Face The Nation.

«Le problème maintenant est que cela est devenu si répandu dans tout le pays qu’il pourrait commencer à infecter davantage de communautés rurales qui ont été largement intactes à ce jour et sont probablement un peu plus complaisantes parce qu’elles n’ont pas été touchées, mais qui sont toujours très vulnérables parce que l’infection n’a pas été là. « 

Le pays a été martelé par la pandémie de COVID-19, devant le Brésil, qui est devenu samedi le deuxième pays à faire 100000 morts. Le président Jair Bolsonaro a minimisé le coronavirus depuis le début, le qualifiant de « petite grippe », remettant en cause les verrouillages ordonnés par certains gouverneurs d’État et affirmant que leur impact économique pourrait être « plus mortel que le virus ».

Le bilan mondial des morts est d’au moins 727288 depuis l’émergence du nouveau coronavirus en Chine en décembre dernier, selon un décompte courant de sources officielles. Près de 20 millions de cas ont été enregistrés dans le monde, ne reflétant probablement qu’une fraction du nombre réel d’infections.

Ailleurs, l’Inde a enregistré plus de 60000 cas de virus par jour au cours des quatre derniers jours et plus d’infections que tout autre pays du monde pendant six jours consécutifs. Il enregistre en moyenne environ 50 000 nouveaux cas par jour depuis la mi-juin. Les infections en Inde restent concentrées dans 10 États qui contribuent à près de 80% des nouveaux cas. L’Inde a le troisième plus grand nombre de cas au monde après les États-Unis et le Brésil. Il a le cinquième plus grand nombre de décès, mais son taux de mortalité d’environ 2% est bien inférieur à celui des deux pays les plus durement touchés.

L’Australie a signalé le moins de nouveaux cas quotidiens dans son point chaud du virus, Melbourne, depuis le mois dernier. Mais il a également signalé le plus grand nombre de décès quotidiens au pays depuis le début de l’épidémie de virus. L’état de Victoria a signalé 322 nouvelles infections et 19 nouveaux décès lundi, dont 14 sont liés à des épidémies dans des établissements de soins pour personnes âgées.

En Europe, des infections croissantes à Paris et dans ses environs ont incité les autorités françaises à rendre les masques faciaux obligatoires à l’extérieur dans les zones bondées et les points chauds touristiques de la ville et des environs à partir de lundi. Le masque sera obligatoire pour tous les 11 ans et plus dans les «zones très fréquentées», indique un communiqué de police, notamment sur les rives de la Seine et plus de 100 rues de la capitale française.

Alors que les températures montaient en flèche dans toute l’Europe occidentale, les vacanciers ont envahi les plages pendant le week-end malgré les avertissements concernant le risque d’infection. Les autorités locales allemandes ont averti que certaines plages et certains lacs seraient fermés s’il y avait trop de monde.

La Grande-Bretagne a enregistré plus de 1000 nouvelles infections à coronavirus en une journée pour la première fois depuis fin juin. Les statistiques gouvernementales indiquent que 1 062 nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés dimanche au cours des dernières 24 heures. La dernière fois que ce nombre était supérieur à 1000, c’était le 26 juin. La Grande-Bretagne a connu une augmentation progressive des infections à coronavirus depuis qu’elle a commencé à lever les restrictions de verrouillage à la mi-juin. Le gouvernement a suspendu la prochaine étape de la réouverture, qui devait prendre effet le 1er août, pendant au moins deux semaines.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus