Les habitants de Sarajevans demandent une réponse «  urgente  » au milieu d’un bilan record de virus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Plus de 500 personnalités publiques de Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine, ont exigé mardi une réponse « urgente » des autorités pour resserrer les mesures contre le coronavirus après un pic inquiétant de nouveaux cas.

L’alarme a été déclenchée alors que la Bosnie, un pays des Balkans de 3,5 millions d’habitants, faisait face à un nombre quotidien record de décès par COVID-19.

Selon les données officielles, 22 décès ont été enregistrés sur une période de 24 heures mardi, le bilan le plus élevé jamais enregistré dans un pays, où près de 450 vies ont déjà été perdues.

Dans une lettre ouverte, des écrivains, des médecins, des journalistes et d’autres personnalités publiques ont déclaré qu’ils étaient « effrayés par l’absence d’une réponse institutionnelle, même minimale, nécessaire » à la résurgence de l’épidémie.

Après avoir levé un verrouillage strict à la fin du mois d’avril, les autorités ont imposé quelques restrictions obligatoires, au lieu d’émettre des recommandations peu appliquées.

La lettre appelait à des amendes et à une « application rigoureuse » contre ceux qui ne portaient pas de masques dans les espaces intérieurs, ainsi qu’à l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

Il a également exhorté les autorités à mettre fin aux « querelles fatales entre les établissements de santé » sur la manière de gérer la crise.

Ils incluent une bataille entre deux hôpitaux de Sarajevo pour savoir qui abritera un deuxième établissement COVID-19, celui existant presque à pleine capacité.

La lettre est intervenue après la mort dimanche d’une femme de 37 ans atteinte du virus, trois jours après avoir accouché dans un hôpital de la capitale.

« La mort de notre concitoyenne Belma Soljanin le 9 août … est la dernière d’une série de tragédies », indique la lettre.

Les autorités ont commencé à lever les mesures strictes à la fin du mois d’avril après qu’un verrouillage instauré à la mi-mars ait semblé contenir la propagation du virus.

Depuis, les infections sont en hausse, avec un total de près de 15 000 cas, dont plus de 2 800 depuis le début du mois d’août, selon les chiffres officiels.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus