Le Premier ministre israélien Netanyahu affirme que les États-Unis l’ont empêché d’annexer la Cisjordanie occupée

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé mardi que les États-Unis l’avaient empêché de mener à bien ses projets d’annexion de grandes parties de la Cisjordanie occupée.

«Il était clair dès le départ que l’application de la souveraineté ne se ferait qu’avec l’accord des États-Unis. Sinon, je l’aurais déjà fait il y a quelque temps », a déclaré Netanyahu lors de son entretien avec la chaîne de télévision israélienne 20.

Selon le Jerusalem Post, Netanyahu a déclaré que, de toute évidence, «Trump est maintenant occupé avec d’autres choses et cela (l’annexion) n’est pas dans son esprit.»

Le gouvernement de coalition de centre-droit de Netanyahu avait fixé au 1er juillet la date à partir de laquelle il pourrait commencer à mettre en œuvre la proposition de paix du président américain Donald Trump au Moyen-Orient, qui a ouvert la voie à l’annexion des colonies juives de Cisjordanie et potentiellement de la vallée du Jourdain.

Le plan, dévoilé en janvier, prévoyait de placer environ 30% du territoire sous contrôle israélien permanent tout en donnant aux Palestiniens une autonomie limitée sur les terres restantes.

Le soi-disant plan de paix de Trump au Moyen-Orient a été «reporté» après que les responsables américains et le gouvernement de coalition israélien n’aient pas pu parvenir à un accord sur comment et quand les efforts d’annexion pourraient commencer.

«J’espère que dans un proche avenir, nous serons en mesure de faire progresser la reconnaissance de l’application de la souveraineté ainsi que d’autres questions diplomatiques d’importance pour Israël», a déclaré Netanyahu.

«J’ai travaillé avec l’équipe de Trump sur ce plan pendant trois ans», a-t-il déclaré. «À mon avis, c’est le seul qui préserve les intérêts essentiels d’Israël».

Les références de Netanyahu aux plans d’annexion ont déclenché des rumeurs selon lesquelles le pays pourrait se préparer pour le quatrième tour des élections dans 19 mois. Selon le Jerusalem Post, une telle initiative « rendrait impossible l’application formelle de la souveraineté aux colonies » avant au moins décembre.

Israël a annexé Jérusalem-Est à la suite de la guerre des Six jours de 1967, puis le plateau du Golan à la frontière syrienne en 1981, dans des mouvements jamais reconnus par la plupart de la communauté internationale.

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, est considérée comme un territoire occupé par le droit international, rendant ainsi toutes les colonies juives là-bas – ainsi que l’annexion prévue – illégales. Les responsables palestiniens ont menacé d’abolir les accords bilatéraux avec Israël s’il allait de l’avant avec l’annexion, ce qui saperait davantage la solution à deux États.

Plus de 450 000 Israéliens vivent dans des colonies jugées illégales par le droit international en Cisjordanie occupée, qui abrite 2,7 millions de Palestiniens.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus