Donald Trump remet en cause la nationalité américaine de Kamala Harris

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président des États-Unis Donald Trump tente de jeter le doute sur la nationalité américaine de la candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris. « J’ai entendu aujourd’hui que Kamala Harris ne remplirait pas les conditions pour être candidate à la vice-présidence », a-t-il insinué au cours d’une conférence de presse à la Maison blanche.

Kamala Harris est la fille d’une mère indienne et d’un père jamaïcain. Elle est surtout née dans la ville d’Oakland, ce qui lui confère automatiquement la nationalité américaine.

Le Parti démocrate a immédiatement réagi, en ne se disant « pas étonné » des insinuations de Donald Trump. « Ce qui nous étonne par contre c’est que cela intervienne si rapidement après sa nomination », ont ajouté les démocrates sur CNN.

Donald Trump avait déjà contesté pendant des années la nationalité américaine de Barack Obama, soutenant de fausses théories selon lesquelles il serait né au Kenya. Obama avait fini par rendre public en 2011 son acte de naissance. Un président américain doit en effet être né sur le sol américain.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus