in

Kaboul entame la libération des 400 derniers talibans, les pourparlers à suivre

L’Afghanistan a libéré les 80 premiers des 400 derniers prisonniers talibans, ouvrant la voie à des négociations entre les parties belligérantes dans le conflit prolongé en Afghanistan, a annoncé vendredi le gouvernement.

Javid Faisal, le porte-parole du bureau du Conseil national de sécurité, a fait cette annonce. Des responsables talibans, s’exprimant sous couvert d’anonymat parce qu’ils n’étaient pas autorisés à parler aux médias, ont déclaré que 86 prisonniers avaient été libérés. On ne savait pas immédiatement quand les prisonniers restants seraient libérés.

Les libérations de prisonniers des deux côtés font partie d’un accord signé en février entre les États-Unis et les talibans. Il appelle à la libération de 5 000 talibans détenus par le gouvernement et de 1 000 membres du gouvernement et militaires détenus par le groupe insurgé en guise de geste de bonne volonté avant les négociations intra-afghanes.

Des pourparlers devraient avoir lieu au Qatar, où les talibans maintiennent un bureau politique. Plusieurs dirigeants afghans ont déclaré à l’Associated Press que les pourparlers pourraient commencer le 20 août.

Ces négociations doivent définir un cadre pour un Afghanistan d’après-guerre. L’envoyé de paix de Washington, Zalmay Khalilzad, a passé un an et demi à négocier l’accord de paix visant à permettre aux troupes américaines de rentrer chez elles et de mettre fin au plus long engagement militaire américain.

Les troupes américaines ont déjà commencé à partir et, d’ici novembre, moins de 5 000 soldats devraient encore être en Afghanistan, contre près de 13 000 lorsque l’accord a été signé le 29 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Red Bull et jeunesse… Cinq choses à savoir sur le RB Leipzig

A Argelès-sur-Mer, la répression face au relâchement des gestes barrières