Un violent incendie fait rage à 50 kilomètres de Marseille

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Dans la nuit du 4 au 5 août, un incendie avait ravagé plus de 1.000 hectares dans une zone très touristique de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, ce qui avait nécessité l'évacuation, y compris par la mer, de plusieurs centaines de personnes. © AFP

Un important incendie fait rage lundi dans les Bouches-du-Rhône, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Marseille et a brûlé quelque 450 hectares de végétation, forçant les pompiers à protéger des habitations et procéder à des évacuations.

« Le feu très virulent progresse à trois kilomètres par heure », ont indiqué les pompiers des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. Quelque 900 soldats du feu sont mobilisés ainsi que sept avions Canadairs, un Dash et un hélicoptère bombardier d’eau pour lutter contre ce feu qui touche les communes de Saint-Mitre-les-Remparts et Port-de-Bouc, ont-ils ajouté.

D’épais panaches de fumée étaient visibles depuis Istres, une des villes à proximité, a constaté un photographe de l’AFP présent avec les pompiers.

“Des habitations sont menacées par les flammes”

Le feu passant parfois près de zones urbanisées, les pompiers ont dû se déployer pour mettre en sécurité des habitations et des installations. Les résidents d’une maison de retraite ont ainsi été confinés par mesure de précaution, a indiqué une porte-parole des pompiers à l’AFP.

« Des habitations sont menacées par les flammes et des évacuations au sein d’un lotissement ont démarré peu avant 16H00 », ont précisé les pompiers sans préciser leur nombre.


Des gymnases ont été ouverts pour accueillir les personnes évacuées à Istres, Martigues et Port-de-Bouc.

« Le vent souffle en rafales jusqu’à 70 kilomètres/heure mais devrait faiblir dans la nuit avant de tomber » mardi, ont-ils ajouté.

L’ensemble des 24 massifs des Bouches-du-Rhône sont placés depuis ce week-end en « risque incendie très élevé » en raison de la chaleur et du vent, ce qui signifie notamment une interdiction d’accès pour le public.

Dans la nuit du 4 au 5 août, un incendie avait ravagé plus de 1.000 hectares dans une zone très touristique de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, ce qui avait nécessité l’évacuation, y compris par la mer, de plusieurs centaines de personnes.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus