Une 2e vague de contamination du COVID-19 devrait frapper la France en novembre

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une deuxième vague de pandémie de coronavirus pourrait frapper la France en novembre, a déclaré mercredi un conseiller du gouvernement aux médias locaux alors que de nombreux pays continuent de signaler des augmentations quotidiennes record du nombre de cas de COVID-19.

La France a le septième plus grand nombre de morts de COVID-19 au monde, et le gouvernement surveille de près les chiffres pour voir si de nouvelles restrictions ou des verrouillages sont nécessaires. Le ministère français de la Santé a signalé mardi 3304 nouvelles infections à coronavirus, bien en dessous des sommets quotidiens observés la semaine dernière, bien qu’un plus grand nombre de jeunes adultes soient testés positifs. Le nombre de décès dus au COVID-19 en France s’élève à 30 544 décès, dont 16 au cours des dernières 24 heures.

Ailleurs dans le monde, les responsables de la santé de Gaza ont signalé le premier décès du COVID-19 depuis que les autorités ont détecté une transmission communautaire du coronavirus plus tôt cette semaine. Le ministère de la Santé a déclaré que le défunt était un homme de 61 ans qui avait été réanimé et est décédé lors de son transfert dans un centre d’isolement spécial.

En Asie, l’Inde a enregistré le plus haut pic de cas de coronavirus en une journée au monde, avec 67151 nouvelles infections, ont révélé mercredi les données du ministère de la Santé du pays. Les nouveaux cas ont porté le décompte national au-delà de la barre des 3,23 millions.

L’Inde a enregistré plus de 60 000 nouvelles infections par jour au cours des deux dernières semaines, atteignant un sommet de 69 652 cas le 19 août. Les nouvelles infections signalées sont tombées à environ 61 000 lundi et mardi, mais ont repris au cours des dernières 24 heures. Le ministère a déclaré que le taux de récupération de l’Inde était maintenant d’environ 76% avec un taux de mortalité de 1,84%.

Même si le pays de près de 1,4 milliard d’habitants s’est lentement réouvert pour guérir l’économie, les zones identifiées comme les plus touchées par le virus continuent d’être bloquées.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus