Les États-Unis augmentent la pression sur Al Jazeera au milieu de l’accord entre les Émirats arabes unis et Israël

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le ministère américain de la Justice a annoncé qu’AJ +, qui est une filiale de la société de médias appartenant au Qatar Al Jazeera, devait être enregistrée en tant qu’agent étranger, alors que le rival du Qatar, les Émirats arabes unis (EAU), se réchauffe devant Israël et les États-Unis. .

Le New York Times a rapporté mardi que le ministère de la Justice a annoncé qu’AJ +, qui se consacre principalement à la production de courtes vidéos pour les médias sociaux dans plusieurs langues, dont l’anglais, l’arabe, le français et l’espagnol, est impliqué dans des activités politiques au nom de Doha et doit donc être soumis à la loi sur l’enregistrement des agents étrangers.

Al Jazeera a laissé entendre que cette décision faisait partie de l’accord de normalisation entre les Émirats arabes unis et Israël, signé mardi et négocié par l’administration Donald Trump. L’ambassadeur des Émirats arabes unis aux États-Unis a rejeté les allégations.

Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont tous signé un document surnommé les accords d’Abraham à Washington après des accords bilatéraux, ce qui a été considéré comme une trahison pour de nombreux Palestiniens car il n’y a toujours aucun changement en vue pour la politique d’Israël sur les zones occupées depuis longtemps.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus