La Libye commence à mettre en œuvre des programmes militaires conjoints avec la Turquie, selon le ministre de la Défense

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Libye et la Turquie ont commencé à mettre en œuvre une série de programmes pour reconstruire l’armée dans ce pays ravagé par la guerre, a déclaré dimanche le ministre de la Défense Salah Eddine al-Namrush.

Dans une déclaration sur Facebook, al-Namrush a déclaré avoir commencé à mettre en œuvre les programmes, qui comprenaient la restructuration des forces armées, des défenses aériennes, des unités de lutte contre le terrorisme, des unités d’opérations spéciales et de la marine.

La première formation devrait avoir lieu à l’ouest de la capitale Tripoli, a indiqué le ministre.

Le programme vise à créer une armée conforme aux normes internationales.

Le 17 août, al-Namrush avait annoncé avoir signé un accord avec les ministres turc et qatari de la Défense afin de fournir une assistance pour restructurer l’armée dans le pays.

L’armée turque fournira une assistance à la restructuration de l’armée libyenne en une armée régulière basée sur le modèle qui a été utilisé pour entraîner l’armée azerbaïdjanaise.

Les conseillers militaires turcs devraient fournir une formation et une assistance logistique en coopération avec le Qatar pour rétablir une armée régulière en Libye.

L’armée libyenne est actuellement une fusion informelle de milices, de soldats tribaux et de clans. Le processus de la Turquie et du Qatar uniformiserait la formation et le recrutement et en ferait une armée officielle.

Le processus est similaire à un accord de formation militaire signé par Bakou et Ankara en 1993 face à l’agression arménienne dans la région du Haut-Karabakh. Les forces de gendarmerie turques ont fourni une formation et une assistance à leurs homologues azerbaïdjanais, tandis que le personnel de l’armée azerbaïdjanaise a également passé du temps en Turquie pour recevoir une formation. Les pilotes de l’armée de l’air turque ont également assuré une formation et l’armée azerbaïdjanaise a reçu un appui technique en équipement de la Turquie.

En janvier, la Turquie a commencé à déployer des soldats en Libye après que le Parlement a approuvé une motion répondant à l’appel de la Libye pour des troupes turques.

Le gouvernement libyen d’accord national (GNA) a formellement demandé le soutien «aérien, terrestre et maritime» de l’armée turque pour aider à repousser une offensive des forces fidèles à Haftar, qui tente de prendre le contrôle de la capitale, Tripoli. La Turquie soutient le GNA, également soutenu par les Nations Unies, contre la milice et les mercenaires de Hafter.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus