Covid-19 : combien de temps faut-il pour guérir du Coronavirus?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
En Turquie, des soignants qui ont contracté le Covid-19 sortent de l'hôpital après avoir été déclarés guéris. (c) GETTY IMAGES

Le temps de guérison dépend de la façon dont le patient est tombé malade. Certaines personnes se débarrasseront rapidement de la maladie. Le Covid-19 peut, en revanche, entraîner des problèmes de santé de longue durée chez d’autres patients.

L’âge, le sexe et d’autres facteurs sont déterminants pour la durée du traitement.
Plus le traitement est invasif – le traitement invasif nécessite une lésion de l’organisme – et long, plus la guérison risque d’être longue.

Que se passe-t-il si le patient n’a que des symptômes légers ?

La plupart des personnes atteintes du Covid-19 ne développeront que les principaux symptômes, à savoir une toux ou de la fièvre. Mais elles peuvent ressentir des douleurs corporelles, de la fatigue, des maux de gorge et des maux de tête.

La toux est d’abord sèche. Certaines personnes finiront par cracher du mucus contenant des cellules pulmonaires mortes – tuées par le virus.

Ces symptômes sont traités par l’alitement et le soulagement de la douleur, par le paracétamol, par exemple.

Les personnes présentant des symptômes légers peuvent se rétablir rapidement.

La fièvre devrait se calmer en moins d’une semaine, bien que la toux puisse persister. Selon une analyse effectuée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur des données collectées en Chine, il faut en moyenne deux semaines pour se rétablir.

Que se passe-t-il si un patient a des symptômes plus graves ?

La maladie peut être beaucoup plus grave pour certains. Cela se produit généralement entre sept à dix jours, après le début de l’infection.

La respiration devient difficile, et les poumons s’enflamment. En effet, bien que le système immunitaire de l’organisme essaie de se défendre, il réagit de manière excessive, et l’organisme subit des dommages collatéraux.
Certaines personnes devront être hospitalisées par oxygénothérapie.

Le médecin Sarah Jarvis explique : « L’essoufflement peut prendre un temps considérable pour s’améliorer (…) Le corps se remet des cicatrices et de l’inflammation. »

Selon elle, la guérison peut durer deux à huit semaines, puisque la fatigue du patient persiste.

Les soins intensifs sont-ils nécessaires guérir du Covid-19 ?

L’OMS estime qu’une personne sur 20 aura besoin de soins intensifs, lesquels peuvent consister à une mise sous sédation ou à l’installation d’un respirateur artificiel.

Il faut du temps pour se remettre d’un séjour dans une unité de soins intensifs, quelle que soit la maladie. Les patients sont transférés dans un service ordinaire avant de rentrer chez eux.

Le docteur Alison Pittard, doyenne d’une faculté de médecine de soins intensifs, explique qu’il faut parfois douze à dix-huit mois pour recouvrer la santé, après les soins intensifs.

Passer un long moment dans un lit d’hôpital entraîne une perte de la masse musculaire. Cela affaiblit les patients, et il leur faudra du temps pour que leurs muscles se reconstituent. Certaines personnes auront besoin d’une physiothérapie pour reprendre l’usage de leurs jambes.

A cause de la fatigue du corps pendant les soins intensifs, le patient peut délirer et avoir des troubles psychologiques.

« La fatigue virale est certainement un facteur énorme de cette maladie », explique Paul Twose, physiothérapeute en soins intensifs au Conseil de santé de l’Université de Cardiff.

Des rapports en provenance de Chine et d’Italie font état de la faiblesse du corps entier, d’essoufflement après tout effort fourni par le malade, d’une toux persistante et d’une respiration irrégulière. En outre, le patient a besoin de beaucoup de sommeil.

« Nous savons que les patients mettent beaucoup de temps, parfois des mois, à se rétablir », précise Paul Twose.
Mais il est difficile de généraliser. Certaines personnes passent des périodes relativement courtes en soins intensifs. Pour d’autres, cela peut durer des semaines.

Le coronavirus affecte-t-il notre santé à long terme ?

Ce n’est pas sûr, car il n’existe pas de données à long terme.

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (appelé Ards) se développe chez les patients dont le système immunitaire se met en surcharge, causant des dommages aux poumons.

« Il existe de très bonnes données selon lesquelles, même dans cinq ans, les gens peuvent avoir des difficultés physiques et psychologiques permanentes », explique M. Twose.

Le docteur James Gill, médecin généraliste et conférencier à l’école de médecine de Warwick (Angleterre), affirme que les patients ont également besoin d’un soutien en matière de santé mentale, pour améliorer leur rétablissement.

Il explique, concernant les patients qui ont du mal à respirer : « Nous devons les mettre sous respirateur [artificiel]. Nous devons les endormir… »

« Il n’est pas surprenant que le SSPT (syndrome de stress post-traumatique) soit présent chez les cas les plus graves de Covid-19. Il y aura des cicatrices psychologiques importantes pour beaucoup d’entre eux », ajoute le médecin.
Il est même possible que certains cas légers laissent les patients avec des problèmes de santé à long terme – tels que la fatigue.

Combien de personnes guérissent de la maladie ?

Il est difficile d’obtenir un chiffre précis.

Au 15 avril, l’Université Johns Hopkins (Etats-Unis) a indiqué qu’environ 500 000 personnes des deux millions de personnes infectées s’étaient rétablies.

Mais les pays utilisent des méthodes d’enregistrement différentes. Certains ne publient pas de chiffres sur la guérison, et de nombreuses infections bénignes sont oubliées.

Les modèles mathématiques ont estimé que 99 à 99,5 % des personnes se rétablissent.

Un patient guéri peut-il de nouveau avoir le Covid-19 ?

Il y a eu beaucoup de spéculations, mais peu de preuves, sur la durabilité de l’immunité. Si les patients ont réussi à combattre le virus, ils doivent avoir développé une réponse immunitaire.

Le fait que des patients soient infectés de nouveau peut être causé par de mauvais contrôles au terme desquels les malades sont déclarés négatifs.

La question de l’immunité est essentielle pour savoir si les patients peuvent être réinfectés et mesurer l’efficacité d’un vaccin.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus