Le drame de guerre ukrainien reçoit le premier prix au Festival du film d’Istanbul

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le film dystopique du réalisateur ukrainien Valentyn Vasyanovych «Atlantis» a remporté le Golden Tulip, le prix international le plus prestigieux du 39e Festival du film d’Istanbul, qui s’est tenu du 9 au 20 octobre.

Le film a été honoré «pour avoir réussi à transmettre les traces d’âmes tourmentées perdues dans les guerres, qui errent dans des terres corrompues, un passé détruit et un avenir agité avec un récit compétent et une cinématographie extraordinaire», Fondation d’Istanbul pour la culture et les arts (IKSV) , a déclaré l’organisateur du festival dans un communiqué.

«Atlantis» a également remporté le prix FIPRESCI, présenté par la Fédération internationale des critiques de cinéma dans le cadre du Festival du film d’Istanbul, et le prix du meilleur film dans la section Horizons du Festival international du film de Venise l’année dernière.

Le film d’après-guerre raconte l’histoire d’un soldat souffrant du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) qui se lie d’amitié avec un jeune volontaire dans le but de «redonner une énergie pacifique à une société déchirée par la guerre», selon la base de données de films IMDb.

«Window Boy aimerait aussi avoir un sous-marin» a remporté le prix spécial du jury de la compétition internationale au 39e Festival du film d’Istanbul.

Le gagnant de cette année du prix spécial du jury de la compétition internationale est «Window Boy aimerait également avoir un sous-marin» du réalisateur Alex Piperno, ajoute le communiqué. De plus, l’actrice américaine Camila Morrone a remporté le prix de la mention spéciale du festival pour son rôle dans «Mickey and the Bear», un drame américain de 2019.

Douze longs métrages et 11 films documentaires ont concouru dans les compétitions en ligne et avec un public physique pendant le festival, qui est soutenu par le ministère turc de la Culture et du Tourisme.

Le jury de la compétition internationale de cette année était présidé par le réalisateur turc Tayfun Pirselimoğlu et comprenait l’actrice Hazar Ergüçlü, le réalisateur Burak Çevik, l’historien et commissaire du cinéma Jasmin Basic et le distributeur Anthony Bobeau.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus