Erdoğan porte plainte contre le politicien néerlandais d’extrême droite Wilders pour insulte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président Recep Tayyip Erdoğan a déposé une plainte pénale contre le politicien néerlandais d’extrême droite Geert Wilders pour des insultes récentes contre lui, ont rapporté mardi.

L’avocat du président Hüseyin Aydın a déposé la plainte auprès du parquet d’Ankara, affirmant que Wilders avait commis un délit de diffamation contre Erdoğan, selon l’agence Anadolu (AA).

Citant le 104e article de la Constitution, la plainte a noté qu’Erdoğan représente le peuple turc et le pays, par conséquent, toute infraction contre lui est considérée comme une infraction contre son bureau et pas seulement personnellement.

La plainte a également souligné que la question ne peut être évaluée sur la base de la liberté d’expression, sur la base des précédents judiciaires et des précédents de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

L’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme est utilisé par la Cour EDH lorsqu’elle prend des décisions sur des sujets similaires. Il déclare que la liberté d’expression ne confère pas un droit illimité de se manifester mais peut au contraire être restreinte à certaines fins qui sont également mentionnées dans l’article lui-même: << L'exercice de ces libertés, puisqu'il comporte des devoirs et des responsabilités, peut être soumis aux formalités, conditions, restrictions ou sanctions prescrites par la loi et nécessaires dans une société démocratique, dans l'intérêt de la sécurité nationale, de l'intégrité territoriale ou de la sécurité publique, pour la prévention du désordre ou du crime, pour la protection de la santé ou la morale, pour la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations reçues à titre confidentiel, ou pour maintenir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire. "

Le politicien hollandais raciste a récemment partagé une caricature offensive représentant une image d’Erdoğan portant un chapeau en forme de bombe portant le logo du parti au pouvoir pour la justice et le développement (AK Party) sur sa tête, ainsi que le titre «terroriste».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus