Les Cachemiris marquent le massacre de 1947 dans la région contestée de l’Himalaya

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
70312.jpg

Les Cachemiris du monde entier ont célébré vendredi la Journée des martyrs de Jammu en mémoire des centaines de milliers de personnes tuées lors des massacres brutaux du Jammu dans la région contestée de l’Himalaya en 1947.

Des centaines de milliers de Cachemiris ont été massacrés par les forces de l’État du dirigeant hindou de l’époque Hari Singh, soutenu par l’armée indienne et des extrémistes hindous, dans différentes parties de la région de Jammu au cours de la première semaine de novembre 1947.

Les soulèvements anticoloniaux dans le sous-continent indien, en Chine, dans le monde arabe et ailleurs n’ont pas abouti à la liberté ou à la démocratie pour les nations gouvernées par l’Empire britannique. Au Cachemire, les Britanniques ont laissé une blessure saignante au milieu de la partition de l’Inde coloniale. Le Cachemire après la partition et pour être plus succinct, après 1947, est apparu comme une marmite bouillante de l’utérus de culture de la théorie des deux nations.

Depuis la partition de l’Inde en 1947, les gouvernements indiens successifs ont toujours ignoré le désir du peuple cachemirien de s’unir au Pakistan, qui compte une population majoritairement musulmane.

Dans le Jammu-et-Cachemire sous administration pakistanaise, le jour s’est levé avec des prières spéciales pour les martyrs de la «lutte de libération du Cachemire», a rapporté Radio Pakistan.

Dans un communiqué, Sardar Masood Khan, président de la partie pakistanaise de la région, a déclaré que le 6 novembre était « le jour le plus sombre de l’histoire du Jammu-et-Cachemire ».

«Ce jour-là et au cours des mois d’octobre et novembre 1947, l’armée Dogra, Rashtriya Swayamsevak Sangh et l’armée nationale indienne ont massacré 237 000 musulmans. C’était le premier génocide à une telle échelle après la Seconde Guerre mondiale», a-t-il déclaré, ajoutant que le massacre a réduit la population musulmane de Jammu de 61% à 33%.

Selon Khan, la publication britannique The Times of London « a vérifié que 237 000 musulmans ont été exterminés lors du massacre de Jammu. »

« Cette opération crapuleuse a été orchestrée et supervisée par le ministre indien de l’Intérieur de l’époque Sardar Patel, le ministre de la Défense Baldev Singh, le maharaja de Patiala et le maharani du Cachemire », a-t-il déclaré à l’Agence Anadolu (AA).

«Cette campagne meurtrière menée par des extrémistes hindous contre les musulmans se poursuit aujourd’hui. Au cours des 73 dernières années, 500 000 personnes ont perdu la vie à cause de la tyrannie et du terrorisme indiens. Nous exigeons justice. Nous ne nous reposerons pas sur nos rames tant que nous n’aurons pas gagné la liberté des Cachemiris.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus