Les musulmans d’Athènes tiennent la première prière du vendredi dans la mosquée nouvellement ouverte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les prières du vendredi ont eu lieu pour la première fois à Athènes après l’ouverture de la première mosquée de la capitale grecque cette semaine après des années de retards.

La congrégation était limitée à 12 personnes – neuf hommes et trois femmes – qui portaient tous des masques en raison de la pandémie de coronavirus en cours. Le sermon du vendredi, lu en grec, a souligné l’importance des mosquées à l’époque du prophète Mahomet, affirmant qu’elles servaient également de centres communautaires.

Il a fallu environ 14 ans pour construire une mosquée à Athènes, le processus étant entravé par des manifestations d’extrême droite, des controverses politiques et des retards dans le pays fortement chrétien orthodoxe. Le Parlement a finalement approuvé la construction de la mosquée en août 2016.

La mosquée, construite dans une zone largement industrielle de la capitale, constituera désormais un lieu de culte officiel pour la communauté musulmane d’Athènes, qui est en grande partie composée de migrants et de visiteurs.

Jusqu’à présent, la communauté utilisait des salles de prière informelles et improvisées installées dans des magasins et des sous-sols inutilisés – ce qui provoquait souvent des tensions et des protestations de la part d’autres résidents locaux.

Les membres de la communauté musulmane ont déclaré que la nouvelle mosquée, bien que loin d’être parfaite, était au moins un début.

« Pendant tout ce temps, nous avons prié dans la clandestinité. C’est un grand jour pour nous », a déclaré Anna Stamou, une représentante de l’Association musulmane de Grèce. Elle a déclaré que la mosquée présentait « de nombreux inconvénients et problèmes qui doivent être résolus », notamment sa petite capacité, « mais c’est un début très solide. »

Stamou a évalué la population musulmane d’Athènes à environ un demi-million de personnes et a noté que la capacité de la nouvelle mosquée de 300 hommes et 50 femmes était trop petite.

« Mais c’est comme une fondation symbolique et un établissement qui est officiel », a déclaré Stamou. « Il ne fournira pas les services pour tout le monde, nous le savons déjà. Mais c’est un bon début. »

La Grèce a appliqué de nouvelles restrictions sur le nombre de personnes autorisées dans tous les lieux de culte en raison de la pandémie COVID-19.

Dès samedi matin, des mesures de type lock-down seront imposées dans tout le pays, ce qui signifie que tous les lieux de culte seront sans la présence des fidèles.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus