Un hélicoptère russe abattu en Arménie près de la frontière avec l’Azerbaïdjan

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’armée russe a déclaré qu’un hélicoptère d’attaque russe Mi-24 a été abattu dans la province d’Ararat en Arménie, près de la frontière avec la région azerbaïdjanaise de Nakhitchevan, tuant deux membres d’équipage.

L’Azerbaïdjan a admis plus tard dans la journée qu’il avait abattu l’hélicoptère à sa frontière avec l’Arménie et s’est excusé.

« La partie azerbaïdjanaise présente des excuses à la partie russe en relation avec cet incident tragique », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que cette décision était un accident et « ne visait pas » Moscou.

L’Azerbaïdjan est prêt à payer « une compensation appropriée », a ajouté le ministère.

L’hélicoptère volait près de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan à basse altitude dans l’obscurité pendant des batailles militaires actives, a-t-il déclaré.

Le vol était effectué en dehors de la zone de détection radar du système de défense aérienne.

Aucun hélicoptère des forces aériennes russes n’avait été observé auparavant dans la zone, a-t-il ajouté.

Les forces azerbaïdjanaises ont décidé d’ouvrir le feu lors de combats actifs avec la partie arménienne.

Bakou a également présenté ses plus sincères condoléances aux familles des membres d’équipage tués et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

La Russie maintient une présence militaire permanente en Arménie dans le cadre d’une alliance post-soviétique. La Russie a l’intention de mener une enquête approfondie sur l’incident qui, selon elle, s’est produit dans une région montagneuse près du village arménien de Yeraskh.

L’hélicoptère semble avoir été abattu par un missile sol-air portable tiré du sol, a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan sont engagés dans d’intenses combats depuis plus d’un mois dans la région contestée du Haut-Karabakh. Plus de 1 000 personnes auraient été tuées dans ce conflit.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus