Une infirmière anglaise arrêtée pour le meurtre de huit nourrissons

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Une infirmière de l’hôpital de Chester, dans l’ouest de l’Angleterre (Royaume-Uni) est accusée de huit meurtres et dix tentatives de meurtre de bébés à l’unité néonatale. Arrêtée mardi, Lucy Letby, 30 ans, doit comparaître ce jeudi devant le tribunal de Warrington, à une trentaine de kilomètres de Chester, pour répondre de ces accusations.

C’est la troisième fois que la jeune femme est interpellée dans le cadre de l’enquête, commencée en 2017, sur des décès suspects intervenus à l’hôpital; c’est la première fois qu’elle est inculpée.

« Le Crown Prosecution Service a autorisé la police du Cheshire à inculper un professionnel de la santé pour meurtre dans le cadre d’une enquête en cours sur un certain nombre de décès de bébés à l’hôpital Countess of Chester », a déclaré un porte-parole de la police.

Il a précisé que Lucy Letby était suspectée de ces meurtres et tentatives pour la période allant de juin 2015 à juin 2016.

La mortalité avait quadruplé dans son unité néonatale

En mai 2017, à la demande de la direction de l’hôpital, qui s’inquiétait que la mortalité néonatale ait quadruplé en quatre ans dans son unité, la police avait ouvert une enquête sur le décès de 17 bébés, intervenus entre mars 2015 et juillet 2016. Entre autres dysfonctionnements, conduisant l’hôpital à renoncer au traitement des prématurés, un rapport avait révélé que certains nourrissons, décédés ou non, présentaient des traces inhabituelles sur les bras et les jambes.

Elle avait travaillé à l’unité comme étudiante infirmière pendant les trois ans de sa formation puis poursuivi auprès des enfants après avoir obtenu son diplôme, puis œuvré dans un hôpital de Liverpool.

En 2013, elle avait été le visage d’une campagne de financement. 3 millions de livres sterling étaient nécessaires pour construire une nouvelle unité pédiatrique à l’hôpital.

Dans une interview à cette occasion au journal Chester and District Standard, l’infirmière parlait de ses petits patients. « Certains sont ici pour quelques jours, d’autres pendant de nombreux mois et j’aime les voir progresser et soutenir leur famille ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus