première pole conditionnelle pour Stroll, Hamilton se place pour le titre

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), 22 ans, a surpris en décrochant samedi sa première pole position en F1 sur une piste mouillée au Grand Prix de Turquie, en passe d’offrir dimanche un 7e titre record à Lewis Hamilton.

Soupçonné de ne avoir respecté les drapeaux jaunes lui intimant de ralentir en fin de séance, Stroll est toutefois sous la menace d’une pénalité sur la grille de départ.

Le sextuple champion du monde Hamilton, qui a une première occasion d’égaler l’Allemand Michael Schumacher, est 6e devant son dernier rival pour le sacre, son équipier finlandais Valtteri Bottas, 9e.

Le Britannique de Mercedes aborde la 14e course sur 17 cette année, prévue dimanche à 13h10 locales (11h10 françaises) sur le circuit d’Istanbul Park, avec 85 points de plus que Bottas. Pour ceindre la couronne, il lui faut conserver 78 longueurs d’avance à son issue (26 par GP restant).

S’il veut l’en empêcher, le Finlandais devra remonter suffisamment pour marquer au moins huit points de plus que le Britannique. Or il ne l’a battu qu’à trois reprises cette saison.

Les qualifications ont débuté dans des conditions dantesques, la pluie interrompant leur première partie (Q1) pendant près de 45 minutes.

Resurfacée il y a quinze jours, la piste — qui n’avait plus accueilli la F1 depuis 2011 — s’avère en effet particulièrement glissante depuis le début des essais libres vendredi et la pluie a encore aggravé la situation, réduisant également la visibilité.

Sur la feuille des temps, Stroll devance le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), qui faisait figure de favori après avoir dominé les essais, puis le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) et le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull).

Les monoplaces roses ont fait la différence sur celles de la marque aux taureaux grâce à leur plus grande agilité chaussées de pneus intermédiaires, sur lesquels Verstappen a qualifié ses sensations d' »horribles ».

A noter aussi la présence pour la première fois cette saison non pas d’une mais des deux Alfa Romeo dans le top 10 des « qualifs », avec le Finlandais Kimi Räikkönen 8e et l’Italien Antonio Giovinazzi 10e.

Côté français, les Renault de Daniel Ricciardo et Esteban Ocon sont 5e et 7e, Pierre Gasly (AlphaTauri) 15e et Romain Grosjean (Haas) 18e sur la grille.

La météo s’annonce un peu meilleure dimanche, avec tout de même une chance modérée d’averses légères et éparses avant et pendant la course, selon Météo-France pour la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus