incertitude sur les tournois de préparation à l’Open d’Australie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La Fédération australienne de tennis a affirmé lundi que les tournois de préparation au prochain Open d’Australie seraient relocalisés près de Melbourne à cause de l’épidémie de nouveau coronavirus, une annonce vite démentie par les autorités de l’Etat du Victoria qui soutiennent que rien n’est fait en ce sens.

Ce projet prévoit que les tournois programmés à Sydney, Brisbane, Perth, Hobart, Adelaide et Canberra se tiennent dans l’Etat du Victoria dont Melbourne est la capitale avant que ne débute l’Open d’Australie (18 au 31 janvier).

Le directeur général de la fédération Craig Tiley a expliqué cette décision par le fait que les gouvernements des Etats australiens ne pouvaient garantir que les joueurs étrangers participant aux tournois de préparation seraient libres de se rendre à Melbourne en janvier.

« Il n’y aura aucun risque que l’Open d’Australie débute sans que tout le monde se trouve dans le Victoria, et nous n’en étions pas sûrs auparavant », a-t-il dit au Herald Sun, un journal de Melbourne.

Les responsables des tournois de Brisbane, Adelaïde et Hobart ont tous diffusé des communiqués regrettant le fait de ne pouvoir accueillir ces événements, en espérant qu’ils se tiennent normalement en 2022.

Mais le Premier ministre du Victoria Daniel Andrews a affirmé que rien n’était « fait », rappelant que Melbourne, cœur de la deuxième vague épidémique en Australie, venait à peine d’émerger de longs mois de confinement.

« C’est un événement énorme, un événement que nous adorons tous, mais qui intervient alors que le monde est en crise », a-t-il dit aux journalistes en référence à la série de tournois de tennis majeurs de l’été australien.

« C’est un événement important, bien sûr, mais on peut penser qu’éviter une troisième vague est encore plus important », a-t-il ajouté.

D’après ce projet, plus de 500 joueurs étrangers débarqueraient dans le Victoria pour entamer une quarantaine dans des hôtels où ils auraient accès à des courts de tennis.

Une fois qu’ils auraient fini leur quarantaine et été deux fois testés négatifs au Covid-19, ils seraient libres de se déplacer dans le Victoria.

Mais M. Andrews a observé que ce projet impliquait une énorme organisation logistique avec des arrangements complexes en termes de logement. « L’idée que tout est calé, que les choses sont faites, est tout simplement fausse », a-t-il dit.

La fédération australienne semble avoir parlé prématurément, M. Tiley disant même s’attendre à ce que le gouvernement du Victoria autorise la présence du public lors de l’Open d’Australie, mais à 25% de la capacité du Melbourne Park.

« On va voir comment ça va se passer », a réagi pour sa part Novak Djokovic, qui dispute actuellement le Masters à Londres. « Mais j’espère juste pour le bien du tennis et des joueurs que l’Open d’Australie aura lieu et que l’ATP Cup et plusieurs autres tournois pourront avoir lieu », a-t-il ajouté.

La deuxième plus grande ville du pays est sortie le mois dernier de plusieurs mois de confinement en raison d’une seconde vague épidémique. Melbourne n’a plus enregistré de nouveaux cas de Covid-19 depuis le 29 octobre.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus