Le palais d’Ishak Pacha, héritage ottoman, accueille des visiteurs toute l’année

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Chaque année, des dizaines de milliers de touristes locaux et étrangers affluent vers le palais historique d’Ishak Pacha pour s’imprégner de l’architecture et de l’histoire de la magnifique structure située dans le district de Doğubeyazıt de la province orientale d’Ağrı.

Le palais d’Ishak Pacha ressemble à un nid d’aigle entre des falaises abruptes, Ağrı, dans l’est de la Turquie, le 13 novembre 2020 (photo AA)

Considéré comme l’un des artefacts ottomans les plus importants de la région de l’Anatolie orientale, le palais est un héritage ancestral de l’ère des tulipes, qui était une période paisible et prospère entre 1718 et 1730 dans l’Empire ottoman. Le palais est niché sur une colline entre des falaises abruptes, ressemblant à un nid d’aigle, et se distingue par son histoire et sa structure architecturale. Situé à 1 900 mètres d’altitude et à 7 kilomètres (4,34 miles) du centre du district, il figure sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le palais en tant qu’attraction apporte des revenus importants à la région car les visiteurs viennent voir la structure spectaculaire composée de 116 chambres, un sanctuaire, une mosquée, les murs du palais, des cours intérieures et extérieures, un divan et des salles de harem. Cependant, l’artefact ottoman est resté fermé pendant deux mois et demi, de la mi-mars au début juin, en raison de l’épidémie de coronavirus.

Le palais d'Ishak Pacha est l'un des exemples exclusifs de l'architecture ottomane, Ağrı, dans l'est de la Turquie, le 13 novembre 2020. (PHOTO AA)
Le palais d’Ishak Pacha est l’un des exemples exclusifs de l’architecture ottomane, Ağrı, dans l’est de la Turquie, le 13 novembre 2020. (PHOTO AA)

Lors du processus de normalisation lancé en juin dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le palais a rouvert ses portes aux visiteurs. Selon les données du ministère provincial de la Culture et du Tourisme, août a été le mois le plus chargé pour le palais, car il a attiré 27 169 visiteurs.

La grandeur unique du palais d’Ishak Pacha, placé dans le contexte des couleurs changeantes de la nature au fil des saisons, fascine les visiteurs et a accueilli 105 000 touristes depuis janvier. Le palais, qui connaît également un afflux de visiteurs pendant les mois d’automne, reçoit actuellement des visiteurs conformément aux règles de port de masque et de distanciation sociale dans le cadre des mesures COVID-19.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus