au procès de la mort de Yanis, le beau-père livre sa version des faits

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

« Une chute dans un talus », une autre de « vélo »: jugé pour le meurtre de Yanis, cinq ans, lors d’une punition nocturne en 2017, son beau-père a donné mardi des explications confuses pour étayer sa thèse d’un « accident », battue en brèche par les expertises scientifiques.

« Jamais de la vie je n’aurais voulu de mal à un enfant, encore moins à Yanis ! », gémit Julien Masson, en larmes devant la Cour d’assises du Pas-de-Calais au deuxième jour du procès.

Silhouette athlétique, cheveux ras, l’homme de 34 ans comparaît pour « homicide volontaire » sur le fils de sa compagne dans la nuit du 5 au 6 février 2017 à Aire-sur-la-Lys, et pour des violences régulières depuis août 2015. La mère, Emilie Inglard, est accusée de n’avoir pas empêché le crime.

Selon l’enquête, l’enfant est décédé d’un traumatisme crânien, victime de plusieurs coups violents, alors qu’il courait au bord d’un canal en pleine nuit par une température de cinq degrés, « puni après avoir fait pipi au lit ».

L’adjudant chargé de la direction de l’enquête a détaillé le calvaire de Yanis, décédé selon lui « des suites d’une succession d’actes violents et volontaires », l’enquête « laissant penser (que Julien Masson) avait l’intention de faire mal, si ce n’est de condamner le petit ».

– « Tombé dans les cailloux » –

A l’arrivée des secours, appelé par le beau-père, Yanis gît allongé sur une veste, trempé et presque nu dans la nuit glacée, face au cabanon où la famille passait le week-end. Il a une dent cassée, son corps porte des « griffures, marques de coups », de strangulation et une « plaie sanguinolente au cuir chevelu ».

« De quoi Yanis est-il mort ? », demande la présidente à l’accusé, après lecture des témoignages d’urgentistes. « J’ai peur que ce soit par rapport à une chute », avance-t-il.

« Parler de punition, c’est ambigu », poursuit Julien Masson. Car certes, « Yanis avait fait pipi au lit », et « on avait l’habitude de le faire sortir faire un tour, pour tout déballer quand ça n’allait pas », mais ce soir là « je suis sorti dans l’idée d’aller prendre l’air, d’aller chercher du tabac », et « je l’ai pris avec moi ».

Confusément, il explique avoir quitté vers 00H30 le cabanon, suivant avec son vélo le petit garçon « qui courait ».

Il relate de « petites chutes » à l’aller, puis une « plus conséquente » au retour, lorsque Yanis a « glissé dans le talus et est parti en vol plané ». « J’ai rien vu d’anormal dans son comportement (…) il m’a juste dit qu’il avait mal aux mains » et « je l’ai suspendu au dessus de l’eau, pour qu’il les trempe », détaille-t-il.

– « Tout ce que Julien voulait » –

« On a fait une pause sur un rocher, (…) on a un peu rigolé », puis « il s’est endormi ». Tentant de le porter, « je l’ai posé sur le vélo, (…) et il est tombé dans les cailloux », regrette-t-il, en larmes. « Cette chute, elle est tellement bête que c’est difficile de croire que c’est que ça ».

Interrogé sur les multiples lésions « récentes et anciennes », incompatibles selon les expertises médicales avec des chutes accidentelles, Julien Masson reconnaît seulement une légère « tape » avec une lampe torche, retrouvée brisée, et deux ou trois « petites tapes du doigt », sans « aucun rapport » selon lui avec le décès.

Une expertise ADN a pourtant mis à jour des traces du sang de Yanis sur un morceau de la lampe. Des algues microscopiques ont été retrouvées sur les vêtements de l’enfant, étayant l’hypothèse d’une immersion dans le canal.

Tout au long de la journée, la mère Emilie Inglard est restée impassible et silencieuse, le regard lointain.

« Emilie ne disait pas grand chose sur sa vie », « se négligeait physiquement », faisait « tout ce que Julien voulait » et « ce cabanon c’était très sale, (…) complètement insalubre », a soupiré à la barre l’une de ses soeurs. « Elle était folle amoureuse de Julien, elle devait avoir peur qu’il la quitte ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus