La Turquie évacue des ressortissants coincés dans le conflit dans la région éthiopienne du Tigray

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Des ressortissants turcs, qui étaient coincés dans la région du Tigré du nord de l’Éthiopie, ont été évacués vers Addis-Abeba, a déclaré mercredi le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu.

« Nous avons amené nos citoyens, qui étaient pris entre les conflits dans la région du Tigré en Ethiopie, à Addis-Abeba avec nos initiatives intensives », a écrit Çavuşoğlu sur Twitter.

Çavuşoğlu a ajouté que les Turcs retrouveraient bientôt leurs familles en Turquie.

L’ambassadeur de Turquie en Éthiopie, Yaprak Alp, a reçu mercredi 20 citoyens turcs tout juste évacués de la région agitée du Tigray.

Leur évacuation a été rendue possible grâce à deux opérations complexes et a été un sauvetage opportun après avoir été confiné au Tigray pendant plus de deux semaines.

L’Éthiopie a lancé ce qu’elle a décrit comme une opération de maintien de l’ordre le 4 novembre au Tigré après que les forces du Front de libération du peuple du Tigray (TPLF) ont attaqué le commandement nord de l’armée éthiopienne.

Les Forces de défense nationale éthiopiennes (ENDF) seraient en marche vers la capitale régionale Mekele après avoir libéré de nombreux districts.

Le conflit a tué des centaines de personnes, envoyé 30 000 réfugiés au Soudan voisin et a remis en question la capacité du plus jeune leader africain Abiy Ahmed à maintenir ensemble les groupes ethniques fracturés du deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avant les élections nationales de l’année prochaine.

Le conflit a également embrouillé les voisins de l’Éthiopie. Le TPLF a tiré des roquettes sur l’Érythrée voisine le week-end dernier, tandis que de nombreux réfugiés ont fui vers le Soudan.

« Nous avons découvert qu’il y avait une vingtaine de citoyens turcs à Tigray au début du conflit il y a deux semaines. Nous avons travaillé jour et nuit pour les mettre en sécurité », a déclaré Alp à l’agence Anadolu (AA).

« Nous voulions les contacter, savoir comment ils allaient et informer leurs familles. Cependant, avec la connectivité presque inexistante, nous n’avons pas pu entrer en contact avec eux », a-t-elle déclaré, faisant référence à une panne de communication dans la région. .

<< Grâce à l'aide de nos amis du gouvernement éthiopien et grâce à la conversation fructueuse de la semaine dernière entre les ministres des affaires étrangères et les vice-ministres des affaires étrangères de Turquie et d'Éthiopie et au travail de mon ambassade et de mon personnel en coopération à Addis-Abeba, nous avons pu évacuez-les en toute sécurité », a-t-elle déclaré.

L’envoyé a noté que les évacués turcs venaient en deux groupes de deux parties différentes du Tigray.

« La Turquie a des liens profondément enracinés avec l’Éthiopie, et nous partageons des relations historiques avec eux. La Turquie est fortement investie dans la prospérité de l’Éthiopie », a souligné M. Alp.

L’un des évacués, Yener Sevim, travaille à Mekele, où il vit depuis sept ans.

Il a dit aux AA que lui et ses compatriotes étaient sortis sains et saufs de la région agitée.

« Au cours des 15 derniers jours, il y a eu des problèmes à Mekele avec l’électricité, Internet et la connectivité téléphonique ainsi que le retrait d’argent des banques », a déclaré Sevim.

« Nous avons tous hâte de voir nos familles. Nous les avons beaucoup manqués et savons qu’ils se sont constamment inquiétés pour nous. Nous voulons remercier tous ceux qui nous ont aidés à atteindre Addis-Abeba. En revenant ici, je peux vraiment voir les efforts qui ont été déployés. dans notre évacuation. Je tiens à remercier tout le monde du fond du cœur », at-il ajouté.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus