Inter Milan-Real Madrid, une « finale » pour Conte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Contre le Real Madrid, mercredi à San Siro (21h00/20h00 GMT), ce sera « une finale », a estimé mardi l’entraîneur de l’Inter Milan Antonio Conte, soulignant que les Nerazzurri n’avaient plus beaucoup de « solutions » pour s’en sortir après deux nuls et une défaite.

« On prend trop de buts et si on veut progresser, c’est la première chose à ajuster », a ajouté à ses côtés le gardien de but et capitaine de l’Inter, Samir Handanovic.

Voici les principaux points de la conférence de presse d’avant-match de l’Inter Milan:

– Une « finale » –

Antonio Conte, entraîneur de l’Inter Milan: « Pour nous, c’est une finale, il faut un résultat après la défaite de l’aller contre le Real et les deux nuls précédents. On n’a plus beaucoup de solutions pour s’en sortir. Il faudra faire un grand match contre une telle équipe. Mais on sait aussi que si on veut le faire, on le peut. Par rapport à l’aller (2-3), il faudra améliorer quelques situations mais on a montré qu’on pouvait le faire. (…) Ce qu’il faut faire mercredi soir? Essayer de gagner! Il reste trois matches, je pense qu’à la fin, pour passer, il faudra au moins 7 points, si on ne gagne pas ces trois matches restants. »

Samir Handanovic, gardien et capitaine de l’Inter Milan: « Il reste trois matches, attendons avant de tirer les conclusions. Mais si on regarde les matches déjà joués et la façon dont on les a joués, on méritait peut-être mieux. »

– Prendre moins buts –

Samir Handanovic: « On prend des buts, oui. Contre l’Inter, toutes les équipes jouent de la même manière, elles nous attendent pour sortir en contre. J’ai vu peu de buts, parmi ceux qu’on a encaissés, où l’adversaire a été meilleur et nous a vraiment dominés, ce sont souvent des erreurs ou des contres. Cela étant, c’est inquiétant, on prend trop de buts et si on veut progresser, c’est la première chose à ajuster. »

– Un Real diminué par les absences? –

Antonio Conte: « Je ne pense pas que le Real Madrid peut vraiment pleurer (les absences de Ramos et Benzema, ndlr). Le Real a un effectif très complet, parler des absences ça me fait un peu sourire. »

– Vous avez dit pression? –

Antonio Conte: « Les critiques, j’y suis préparé, c’était déjà le cas l’année dernière. Quand tu joues dans un club comme l’Inter, tu sais que tout est soit magnifique, soit mauvais, il n’y a pas d’entre-deux, de zone grise. Ca doit nous donner encore plus de force, la seule solution pour l’équipe c’est de répondre sur le terrain. Il faut être unis, et faire front. (…) Mais c’est vrai qu’on doit encore passer un cap, on attend beaucoup de nous et on n’a pas encore passé ce cap. La saison dernière, on démarrait les matches avec la bonne attitude. Cette année, beaucoup d’équipes ferment le jeu, c’est plus difficile de trouver le chemin du but, il faut davantage de patience. Notre possession de balle a beaucoup augmenté par rapport à la saison dernière, mais l’objectif c’est d’être plus direct. Si on veut être compétitif on doit s’améliorer sur toute la ligne, dans l’attention, la présence, l’envie. »

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus