Werner, déjà indispensable à Chelsea

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Considéré comme la plus belle prise d’un Chelsea très actif au mercato l’été dernier, l’attaquant allemand Timo Werner est déjà indispensable aux Londoniens qui se déplacent à Rennes mardi en Ligue des champions pour assurer leur qualification pour les huitièmes (18h55).

A l’aller, l’Allemand avait été l’exécuteur des basses œuvres londoniennes, transformant deux penalties, dont un qu’il avait provoqué, dans un succès (3-0) facilité par l’expulsion très sévère avant la pause du latéral rennais Dalbert.

Depuis son arrivée, les Blues n’ont que des raisons de se féliciter de cette acquisition.

Recruter un attaquant de 24 ans, titulaire en sélection nationale allemande, avec une expérience de la Ligue des champions, pour 53 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire à Leipzig, a tout d’une bonne affaire.

Frank Lampard ne peut d’ailleurs plus se passer de lui, puisqu’il affiche le plus fort temps de jeu de tout l’effectif.

Werner a débuté 13 des 14 matches disputés par les Blues cette saison, avec une moyenne de 87 minutes jouées par match.

– « Il est tellement altruiste » –

Et sur ses 13 matches, il a déjà été 12 fois décisif, avec 8 buts et 4 passes décisives, dont la dernière pour Tammy Abraham, samedi contre Newcastle (2-0).

Les attentes à l’égard du joueur sont tellement élevées que certains ont presque davantage retenu ses occasions ratées contre les Magpies, comme son équipier Mason Mount qui le lui a fait savoir sur le terrain.

« J’ai dit à Timo en première période: +C’était un but pour toi, il faut les mettre au fond+, parce que je le vois en marquer des comme ça tous les jours à l’entrainement », avait expliqué après le match le milieu de terrain, en référence à une frappe trop croisée de l’Allemand alors qu’il était à 12 mètres face au but dégagé.

D’autres ont cependant préféré souligner sa formidable percée sur le deuxième but et son offrande à Abraham.

« Il a eu quelques occasions et parfois ça ne veut pas rentrer, mais il a été un vrai danger en notre faveur tout au long (du match, ndlr). La vitesse à laquelle il va balle au pied, c’est quelque chose de très spécial. Il est tellement altruiste, parfois on a besoin de ce joueur de classe mondiale », avait souligné Franck Lampard.

– Giroud est-il Werner-compatible ? –

« Vous avez vu comme sur le but de Tammy (Abraham), il a passé tous les défenseurs comme s’ils n’étaient pas là… », s’est aussi enthousiasmé l’ancien Gunner Ian Wright à la BBC.

Cette intégration express de Werner sur le front d’une attaque londonienne étoffée ne fait évidemment pas les affaires du Français Olivier Giroud, qui n’a eu que 157 minutes pour se dégourdir les jambes en sept apparitions – moins de la moitié du temps qu’il a joué en bleu (340 minutes).

Polyvalent, Werner est capable de jouer sur l’aile, comme samedi à gauche, en l’absence de Christian Pulisic.

Ce positionnement lui permet de partir dans les grandes chevauchées balle au pied qu’il affectionne et ne semble pas incompatible avec la présence de Giroud, joueur de fixation et de remises, dans le onze de Chelsea.

Mais Abraham, avec quatre fois plus de temps de jeu que le Français, semble avoir la faveur de Lampard quand Werner n’est pas aligné dans l’axe, une situation que Didier Deschamps a clairement décrite comme inacceptable pour Giroud sur le long terme si ce dernier veut être l’avant-centre titulaire des Bleus à l’Euro…

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus