Giroud et Griezmann revanchards, Mbappé encore muet

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Fortunes diverses pour les attaquants de l’équipe de France mardi en Ligue des champions: si Olivier Giroud et Antoine Griezmann ont chacun marqué un but au goût de revanche, Kylian Mbappé a enchaîné un huitième match de C1 sans marquer avec le Paris SG.

– Bleu ciel –

Insubmersible Giroud: encore remplaçant avec Chelsea à Rennes, l’attaquant a rongé son frein pendant 69 minutes, jusqu’à être lancé en jeu en même temps que N’Golo Kanté. Et c’est l’avant-centre de l’équipe de France qui a douché le rêve des Rennais dans le temps additionnel d’une tête façon déménageur (90e+1), qualifiant Chelsea et éliminant le club breton. Une belle revanche pour l’avant-centre français, qui réclame davantage de temps de jeu sous peine de changer d’air en janvier. « Il est en grande forme en ce moment et c’est un casse-tête pour les compositions d’équipe. Mais il va avoir des matches comme titulaire », a promis son entraîneur Frank Lampard.

Après les paroles, les actes pour Griezmann. Au lendemain d’un entretien largement relayé dans la presse dans lequel il a souhaité mettre les choses au clair quant à sa relation avec Lionel Messi et son intégration au Barça, et où il a demandé du temps et de la tranquillité, Antoine Griezmann a apporté la touche finale au large succès du Barça sur le terrain du Dynamo Kiev mardi soir (4-0), pour valider la qualification en 8es de finales de C1. Entré à la 65e, « Grizi » a laissé Martin Braithwaite frapper et transformer le pénalty qu’il avait lui-même provoqué, puis il a aussi marqué dans les arrêts de jeu (90e+2), esseulé au point de pénalty. Son premier but en Ligue des champions cette saison.

– Bleu de travail –

Seul Français aligné d’entrée avec Barcelone mardi soir, Clément Lenglet n’a pas eu grand-chose à faire tant le Barça a tenu le ballon. Présent dans la surface sur les coups de pieds arrêtés, mais souvent inoffensif. Il a échappé à un penalty qui aurait pu être sifflé contre lui (48e) et semble en retard sur une occasion de but du Dynamo (64e). Remplacé à la 66e par Jordi Alba.

De retour sur la scène européenne après plusieurs semaines d’absence, Eduardo Camavinga a beaucoup couru. Mais, en manque de rythme, il n’a pas semblé en mesure d’influer sur le jeu, et les deux frappes lointaines qu’il a tentées n’ont mené nulle part. Il a été remplacé à la 78e minute.

Ménagé vendredi en championnat, Steven Nzonzi a retrouvé sa place de sentinelle avec Rennes, ramenant un peu de calme après une entame compliquée et distribuant les ballons pour tenter de franchir la muraille des Blues.

De nouveau associé à Thiago Silva, qui avait été ménagé samedi en championnat, Kurt Zouma n’a pas été très sollicité en début de match et a bien résisté aux assauts rennais en fin de première période. En revanche, il a semblé assez passif sur le corner qui a permis à Serhou Guirassy d’égaliser (85e).

Laissé sur le banc contre Ferencvaros après l’enchaînement de (bons) matches avec les Bleus et la Juventus, Adrien Rabiot est entré à la 83e minute, pour participer au rush final des Turinois, alors accrochés 1-1. Il n’a pas vraiment eu le temps de se mettre en valeur mais a la satisfaction de faire partie de ceux qui, comme les autres remplaçants du jour Morata ou Kulusevski, ont fait basculer dans le bon sens un match mal engagé (victoire finale 2-1 et qualification en 8e).

– Bleu nuit –

Cela commence à ressembler à une malédiction pour Kylian Mbappé. Si prolifique en Ligue 1 et avec les Bleus, il n’a plus marqué depuis huit matches en Ligue des champions. L’international français, qui pouvait passer la barre des 100 buts avec le Paris SG s’il marquait mardi, a été muselé par la solide défense au fort accent français (Mukiele, Upamecano, Konaté) de Leipzig. Seule tentative à son crédit, une spectaculaire reprise dans les airs (15e), partie très loin du cadre.

De son côté, Dayot Upamecano est décidément dans une phase compliquée cet automne avec Leipzig: après avoir offert au but au PSG au match aller à Leipzig, il a récidivé mercredi au retour. Cette fois, une mauvaise passe à la 10e minute a permis aux Parisiens de lancer dans la surface Di Maria, qui a obtenu le penalty de l’ouverture du score (1-0). « Upa » ne s’est cependant pas laissé déconcentrer par cette erreur, et il a fait le job en défense centrale avec son compère de la charnière Ibrahima Konaté.

fcc-hap-pve-av-ah-alu-jed/gf

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus