le mouvement des artistes, « dernière tentative » des Etats-Unis « pour renverser la révolution »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, a déclaré dimanche que la manifestation à La Havane de jeunes artistes du Mouvement San Isidro réclamant le droit à la liberté d’expression, était « la dernière tentative » de l’administration de Donald Trump « pour renverser la révolution cubaine ».

« Vous savez qu’ils ont essayé de nous piéger, ils ont monté un cirque médiatique », a dit M. Diaz-Canel aux centaines de jeunes qui participaient à un évènement « de défense de la révolution » dans un parc de la capitale.

Cette manifestation était « l’ultime tentative que les +Trumpistes+ et la mafia anticubaine (de Miami) pouvaient mener », dans le cadre d’une « stratégie de guerre non conventionnelle pour tenter de renverser la révolution », a déclaré le président.

« Ils avaient prévu (…) qu’avant la fin de l’année, la révolution cubaine devait tomber, le Nicaragua devait tomber et le Venezuela devait tomber, et ils vont devoir se contenter d’un souhait », à défaut d’avoir réussi, a-t-il ajouté.

Un groupe de 14 personnes, membres ou proches du Mouvement San Isidro, s’était barricadé pendant dix jours dans une maison de La Havane pour exiger la libération d’un des leurs, le rappeur Denis Solis, condamné à huit mois de prison pour « outrage » à l’autorité.

Ils en avaient été expulsés jeudi soir par les forces de l’ordre, qui avaient prétexté un danger de propagation du Covid-19, car une personne présente, qui venait d’arriver du Mexique en passant par les Etats-Unis, aurait enfreint les protocoles sanitaires.

Le ministère cubain des Affaires étrangères a convoqué samedi le chargé d’affaires américain à Cuba, Timothy Zuñiga-Brown, dénonçant une « ingérence flagrante et provocante » avec le Mouvement San Isidro.

« Nous n’admettons aucune intrusion de la part du Nord. Nos problèmes sont débattus entre nous, et nous décidons avec notre propre souveraineté. Et ici, il y a un espace de dialogue pour tout ce qui concerne le socialisme », a déclaré le président cubain, qui portait un tee-shirt aux couleurs du drapeau cubain.

Vendredi soir, quelque 200 artistes se sont rassemblés pendant des heures face au ministère de la Culture pour appeler à plus de liberté d’expression, et une délégation d’entre eux a fini par être reçue par le vice-ministre, Fernando Rojas.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus