après Barcelone, Villeurbanne confirme face au Panathinaïkos

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Déjà vainqueur du leader, le FC Barcelone (80-68), vendredi, Villeurbanne a confirmé en s’imposant largement aux dépens du Panathinaïkos (97-73) mardi dans sa salle de l’Astroballe en match en retard de la 3e journée d’Euroligue.

Cette rencontre aurait dû se disputer le 15 octobre mais avait été reportée en raison de cas de Covid-19 dans l’effectif des Villeurbannais qui n’avaient pas pu d’aligner suffisamment de joueurs.

C’est la troisième victoire de l’Asvel (pour six défaites) dans l’épreuve continentale cette saison, ce qui lui permet de remonter un peu au classement de la 17e à la 14e place où elle dépasse le Pana (15e).

Malgré un début timide, les Villeurbannais ont bâti leur succès à partir du deuxième quart-temps gagné 24-13 (44-30 à la mi-temps), sous l’impulsion de William Howard dont c’était le retour après une blessure derrière une cuisse (16 points, 4/4 à 3 pts), mais aussi de Norris Cole (16 points), revenu contre le Barça et qui monte en régime.

Dans la seconde moitié de la rencontre, l’efficacité de David Lighty (19 points) a contribué à accentuer l’avance des champions de France, compensant la baisse de régime de Howard.

Comme face à Barcelone, les Villeurbannais, dont le jeu collectif en progrès permet d’être un peu moins dépendant de la présence sous les paniers de Moustapha Fall (2,18 m), ont affiché une impressionnante adresse à trois points (17/22, 77,3%).

Ils ont aussi été efficaces en défense (25 rebonds défensifs, 11 interceptions) mais ont en revanche concédé trop de balles perdues (19).

De son côté, l’équipe grecque, très décevante, n’a jamais été en mesure de contester la supériorité de son adversaire malgré les performances de Georgios Papagiannis (14 points) et Konstantinos Mitoglou (12 points)

Même si le Panathinaïkos est aujourd’hui bien loin du niveau qui lui a permis de gagner six fois l’Euroligue, cette victoire permet à l’Asvel d’aborder un peu plus sereinement son déplacement dans la salle du Real Madrid, vendredi pour le compte de la 12e journée.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus