le capitaine inculpé pour 34 homicides par négligence

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le capitaine d’un bateau de plongée qui avait brûlé en septembre 2019 au large de la Californie, provoquant la mort de 34 personnes en train de dormir à bord au moment du drame, a été officiellement inculpé mardi pour chacun de ces homicides par négligence.

Jerry Nehl Boylan, 67 ans, capitaine du « Conception », a été jugé par un jury fédéral « responsable de la sécurité du navire, de son équipage et de ses passagers ». Il a été à ce titre inculpé de 34 chefs d’homicides « en raison de ses fautes, négligences et manquements à ses devoirs », expliquent dans un communiqué les services du procureur de Californie centrale.

Il est notamment reproché à Jerry Boylan d’avoir omis d’instaurer une veille active sur le navire, pourtant obligatoire selon les règlements en vigueur, et de ne pas avoir organisé les formations et exercices d’évacuation nécessaires pour faire face à d’éventuels incendies.

Au total, 33 passagers et un membre d’équipage ont péri dans l’incendie accidentel du navire de 22 mètres de long, qui a coulé alors que les pompiers tentaient encore de venir à bout des flammes tout près de l’île de Santa Cruz, à une vingtaine de kilomètres de Santa Barbara, son port d’attache.

Cinq membres d’équipage, dont le capitaine Boylan, avaient réussi à s’échapper à temps du brasier et ont survécu en sautant dans un petit canot.

« En raison des manquements présumés du capitaine Boylan aux règles de sécurité bien connues, ce qui devait être une plaisante sortie de plongée s’est transformée en un cauchemar lorsque les passagers et un membre de l’équipage se sont retrouvés coincés dans une chambrée en feu, sans aucun moyen de s’échapper », a déclaré le procureur fédéral Nick Hanna.

Jerry Boylan a été inculpé en vertu d’une disposition pénale spécifique aux marins et assimilés, relativement peu usitée, qui expose cette catégorie à des poursuites en cas de négligence ayant entraîné la mort.

S’il est reconnu coupable, il encourt une peine de dix ans de prison pour chacun des 34 homicides qui lui sont reprochés.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus