les Clippers et Kawhi Leonard continuent leur marche en avant

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les Clippers, forts d’une 7e victoire d’affilée contre Oklahoma City, ont rejoint les Lakers en tête de la conférence Ouest dimanche en NBA, où Milwaukee et Boston, cadors de l’Est, se sont également imposés et où Washington a enfin rejoué au basket.

. Les Clippers sur leur lancée

Après un succès sur cette même équipe du Thunder deux jours plus tôt (120-106), L.A. en a enchaîné un second au Staples Center (108-100), où une fois de plus son entame a été canon (36-19). Dix-sept points d’avance qui se sont réduits de moitié au final, sans que OKC ne parviennent à créer du suspense.

La faute à Kawhi Leonard, toujours aussi imperturbable et efficace (34 pts, 9 rbds, 8 passes), bien secondé par Serge Ibaka (17 pts) et Reggie Jackson (14 pts), alors que Paul George a lui connu un soir sans (11 pts). Nicolas Batum a réussi 7 points (3 rbds, 2 passes).

Seul bémol de ce dimanche tranquille, Patrick Beverley n’a pas fini la rencontre, touché à un genou.

. Milwaukee repart de l’avant

Après deux revers d’affilée contre deux rivaux pour le titre, Brooklyn et les Lakers, les Bucks ont renoué avec le succès aux dépens de d’Atlanta (129-115). Giannis Antetokounmpo y a contribué avec ses 27 points (14 rbds, 8 passes), bien aidé par quatre coéquipiers entre 12 et 21 points.

Dominés sans partage à l’intérieur (51 rbds à 28) et menés de 17 points à la mi-temps, les Hawks n’ont pas démérité en l’absence de Trae Young (dos), en témoignent les 33 et 30 points de De’Andre Hunter et John Collins.

Milwaukee (10-6) consolide sa 2e place à l’Est, juste devant Boston, qui a lui mis fin à une série de trois revers, en étrillant Cleveland (141-103).

Si l’homme du match côté Celtics a été Jaylen Brown (33 pts, à 13/20 aux tirs), l’action du match a été le fait de JaVale McGee, le pivot à l’allure dégingandée des Cavs, qui a effectué un « coast-to-coast » (une remontée du terrain), en réussissant au passage un dribble entre les jambes, pour finir sur un dunk. Une séquence impressionnante.

Son coéquipier Collin Sexton, deux fois bourreau des Nets en mode « Big 3 » (Durant/Harden/Irving), a cette fois été contenu à 13 points.

. Toronto trouve son rythme

Auteurs d’un début de saison difficile, les Raptors semblent enfin sur la bonne voie, en témoigne leur succès, le cinquième en six rencontres, glané sur le parquet d’Indiana (107-102).

Privés de Pascal Siakam (genou) et Kyle Lowry (orteil), ils ont pu compter sur leur ailier OG Anunoby en très grande forme (30 pts, 8 rbds, 5 interceptions), qui a eu le sang-froid d’inscrire trois lancers francs cruciaux dans la dernière minute, Fred VanVleet (21 pts) se chargeant ensuite des deux derniers qui ont fait la différence.

Voilà le champion 2019 aux portes du top 8 à l’Est, avec le même bilan (7-9) que Chicago et Charlotte, vainqueur d’un match serré à Orlando (107-104), grâce aux 39 points (9 rbds) de Gordon Hayward. Evan Fournier (21 pts, 6 passes) n’a pas démérité côté Magic.

. Washington revient rouillé

Après 13 jours d’inactivité, soient six matches, en raison du coronavirus qui a frappé une partie de l’effectif, les Wizards ont semblé légitimement rouillés à San Antonio, qui s’est imposé sans forcer (121-101).

Avec encore six joueurs non autorisés à jouer, ils ont tourné à huit basketteurs, dont leurs deux stars, Bradley Beal, auteur de 31 points (7 rbds), et Russell Westbrook qui a dû se contenter de 9 points (8 rbds, 6 passes) en 25 minutes, pour son retour après une blessure au quadriceps gauche.

Les Spurs, adroits derrière l’arc (15/31), ont fait la différence en fin de seconde période, moment auquel Washington a manqué de gaz. Dejountay Murray a réussi un triple-double (11 pts, 11 rbds, 10 passes).

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus