Les pays du G7 condamnent l’arrestation de Navalny par la Russie et appellent à la libération

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les ministres des Affaires étrangères du Groupe des 7 (G7) ont condamné mardi l’arrestation du politicien de l’opposition Alexei Navalny après son retour en Russie.

<< Nous, ministres des Affaires étrangères du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis d'Amérique du G7 et le Haut Représentant de l'Union européenne, sommes unis pour condamner l'arrestation et la détention à motivation politique d'Alexei Navalny, "ont déclaré les ministres dans un communiqué.

« Nous, ministres des Affaires étrangères du G7, appelons les autorités russes à la libération immédiate et inconditionnelle de M. Navalny. »

Le groupe a également condamné la détention de manifestants et de journalistes samedi lors de manifestations nationales en Russie, appelant à la libération des personnes détenues.

Après avoir été soigné en Allemagne pour empoisonnement, Navalny, 44 ans, a été arrêté à Moscou à son retour le 17 janvier. Les autorités russes ont déclaré qu’il avait enfreint la probation d’une condamnation avec sursis pour une infraction de blanchiment d’argent en 2014, une affaire selon Navalny « à motivation politique . « 

Moins de 25 heures après son retour, le tribunal de Khimki de Moscou a décidé qu’il resterait en détention provisoire pendant 30 jours.

Navalny est détenu dans la tristement célèbre prison de Moscou Matrosskaya Tishina.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus