La colonie de cigales baptisée Brood X va prochainement émerger dans 15 états américains

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Elles se cachent dans le sol depuis 2004. La colonie de cigales baptisée Brood X, composée de milliards d’insectes, va prochainement émerger dans 15 états américains.

La colonie va apparaître en surface à partir de la mi-mai, jusqu’à fin juin, a rapporté USA Today. Le Connecticut, l’Ohio, le Kentucky, l’Indiana, le Delaware, la Géorgie, l’Illinois, le Maryland, le Michigan, la Caroline du Nord, le New Jersey, New York, la Pennsylvanie, le Tennessee, la Virginie, la Virginie occidentale et Washington DC seront touchés.

Une fois à la surface, ces cigales vont «faire la cour, s’accoupler, voler, rendre fous les gens et être mangées», a confié au média américain Michael J. Raupp, professeur d’entomologie à l’Université du Maryland.

«Rendre fous les gens» car ces insectes peuvent émettre un bruit pouvant atteindre entre 80 et 100 décibels, soit l’équivalent d’un avion volant à basse altitude ou d’une tondeuse à gazon, selon le spécialiste.

ILS MUENT QUATRE FOIS AVANT D’ATTEINDRE LA SURFACE

Cette nuisance sonore aide également les nombreux prédateurs (animaux de la forêt, tortues, poissons, oiseaux…) à les trouver. Les insectes ne «vont pas nuire à vos animaux de compagnie ni emporter de jeunes enfants», a ironisé Michael J. Raupp. Cependant, ils peuvent mordre ou piquer. Il recommande également de ne pas planter d’arbre avant début juillet car les cigales endommagent les jeunes pousses.

Une fois pondus dans les arbres, les œufs vont mettre quatre à six semaines pour éclore. Après l’éclosion, la progéniture descend des troncs pour se réfugier dans le sol. Les adultes, eux, vont tous mourir dans les jours qui suivent la ponte.

Chez les cigales, il existe 15 couvées qui ont un cycle de vie de 13 ou 17 ans, a précisé l’expert.

Sous terre, les insectes n’hibernent pas. Ils passent par différents stades de croissance, se nourrissent de la sève des racines des plantes et muent quatre fois avant d’atteindre la surface, au moment où la température atteint 64 degrés Fahrenheit (17.8 degrés Celsius).

Le temps passé sous terre est un mystère pour les chercheurs. D’après eux, il pourrait s’agir d’une stratégie pour éviter les prédateurs. Le fait d’être protégés dans le sol leur permet de procréer en abondance une fois adulte.

«Vous allez produire tellement de descendants qui émergent simultanément, de manière synchrone, que vous remplirez tous les ventres des prédateurs mais il en restera encore assez pour perpétuer l’espèce», a précisé Michael J. Raupp.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus