Les ennemis du Maroc se prennent une belle claque raisonnante à Addis-Abeba lors du 34ème Sommet de l’Union Africaine

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

La 34ème Session ordinaire de l’Assemblée des Chefs d’État et de Gouvernements de l’Union Africaine (UA) s’est ouverte à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 06 février 2021 et a vu le Président de la République Démocratique du Congo, Monsieur Félix Tshisekedi,en prendre la Présidence annuelle tournante.

Quant à la puissante Commission des Affaires Politiques, Paix et Sécurité, c’est désormais le Nigérian Bankole Adeoye qui aura la charge de jeter dans une poubelle les manœuvres de son prédécesseur, l’Algérien Smaïl Chergui, et de mettre ce Département, aux missions cruciales, au diapason des enjeux du continent.

Et sans surprise, le Tchadien Moussa Faki Mahamat a été reconduit à la tête de la Commission de l’UA pour un nouveau mandat de quatre ans suite à un vote de confiance historique et écrasant.

Lors de son intervention, faite lors de l’ouverture du Sommet Africain, leMinistre marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération Africaine a mis a nu les manoeuvres du régime militaire algérien et de ses acolytes polisariens qui s’entêtent à faire perdurer le conflit artificiel pour déstabiliser le Royaume du Maroc et la région.

Il a, par ailleurs, rappelé, que le Maroc, fort de ses appuis à l’échelon mondial, dont celui de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, est l’unique solution au conflit imposé par les caporaux algérienset doit passer impérativement par l’autonomie sous la souveraineté marocaine.

On signalera que pour couronner le tout et signifier sa position, les Etats-Unis d’Amérique viennent d’enfoncer le clou en déconseillant à ses citoyens de se rendre en Algérie pour cause de terrorisme. On notera que ce pays a été relevé au niveau 4 au classement des risques terroristes, c’est à dire le niveau le plus élevé à l’échelle mondiale du terrorisme. C’est tout vous dire !

Les dirigeants algériens se sont et se donnent toujours une importance qu’ils n’ont jamais eu et pensent être le centre du monde et que tout doit passer par eux. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils ne sont que la risée du monde et que toutes leurs institutions sont affaiblies pour ne pas dire inexistantes. L’Algérie n’a jamais, d’ailleurs, constitué un Etat et a toujours été dirigée par une bande mercenaires.

Au fait, les caporaux algériens devraient s’attendre, le 22 février 2021, à une déferlante pour le second anniversaire du Hirak au cours de laquelle les manifestants dénonceront une crise économique sans précédent, un Président absent et des escrocs-terroristes du polisario qui vivent mieux que le peuple algérien.

S’agissant de la pseudo campagne de vaccination contre la pandémie du COVID’19, le régime algérien a bien annoncé avoir reçu 550 000 doses du vaccin russe Spoutnik et 50 000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneka/Oxford, soit 03 cartons de vaccins ce qui est juste suffisant pour vacciner les sous fifres et leurs amis puisque les caporaux algériens ont déjà été vaccinés depuis belle lurette, quant au peuple algérien il peut attendre. Une campagne de vaccination qui ressemble à s’y méprendre à une débâcle comme le fut la bataille de la Bérézina.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus