l’Asvel signe un exploit à Barcelone en Euroligue et peut croire aux play-offs

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les basketteurs de Villeurbanne ont réalisé un exploit magistral en allant s’imposer vendredi soir sur le parquet du FC Barcelone, leader de l’Euroligue, signant leur sixième victoire consécutive dans la compétition reine du basket européen, et ils peuvent rêver des play-offs.

Les joueurs de TJ Parker avaient déjà dominé le Barça à domicile à l’Astroballe au match aller (80-68). Ils ont donc infligé deux des huit revers, lors de cette campagne européenne, des coéquipiers de Nikola Mirotic, toujours en tête de la saison régulière de l’Euroligue après 26 matches joués.

Le coach de l’Asvel devient au passage le premier entraîneur français à enchaîner six victoires en Euroligue, effaçant des tablettes André Vacheresse et Gregor Beugnot qui s’étaient arrêtés à cinq, à la fin des années 1950 pour le premier, dans les années 1990/2000 pour le second.

Au classement, l’Asvel poursuit une incroyable remontée, avec sept victoires lors de ses huit derniers matches d’Euroligue. Avec 12 victoires au compteur, le club de Tony Parker occupe désormais la 12e place et ne compte plus que trois succès de retard sur le Fenerbahçe, dernière équipe du Top8 synonyme de play-offs de l’Euroligue.

De quoi entretenir le rêve du côté de l’Astroballe. Vendredi, sur le parquet catalan, les Villeurbannais ont proposé un récital défensif face aux hommes de Sarunas Jasikevicius.

« C’est notre identité! Quand on défend de cette façon, on est durs à battre. On a inscrit des paniers-clé en seconde période. C’est une magnifique série et il faut que l’on continue », a commenté au micro de l’Euroligue l’entraîneur TJ Parker.

– « On a exécuté le plan » –

Mirotic a été contenu à 19 points et limité dans ses tâches défensives par de nombreuses fautes accumulées rapidement. Et à part Brandon Davies (22 points), les Catalans ont été réduits au silence en attaque.

« On a bien exécuté le plan du match. C’est une bonne équipe à trois points, donc on a contesté le tir à longue distance. En défense, on a fait un bon match au niveau du rebond », s’est réjoui Norris Cole, encore une fois extrêmement précieux en fin de rencontre.

« On savait que le match serait serré. C’est mon travail de prendre les bons tirs dans les derniers instants. Mon équipe a fait le travail, c’est une victoire d’équipe ce soir », a ajouté le double champion NBA -avec le Miami Heat de LeBron James (2012, 2013)- auteur de 21 points vendredi.

« On savait que ce serait un match difficile contre le leader. On est dans une bonne série et on espère intégrer le Top8 et aller en play-offs », a souligné William Howard, élu homme du match (13 points, 8 rebonds).

A huit journées de la fin de la saison régulière, les deux prochains matches, à Kaunas mardi et contre le Fenerbahçe vendredi, seront cruciaux pour tenter de revenir encore un peu plus dans la course au Top8.

« On croit en nous et on doit continuer de cette façon, en prenant un match après l’autre », a conclu Norris Cole.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus