Hong Kong ne figure plus dans un classement des économies mondiales les plus libres

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Hong Kong ne figure pas cette année dans le classement annuel des économies les plus libres de la planète, en tête duquel la ville a longtemps caracolé, le centre de réflexion qui l’a créé estimant qu’elle est désormais contrôlée directement par Pékin.

Cette annonce porte un sérieux coup à la réputation de Hong Kong, qui fait l’objet d’une reprise en main musclée de Pékin dans la foulée de l’immense mobilisation pro-démocratie qui a ébranlé la région semi-autonome pendant des mois en 2019.

La Heritage Foundation, un centre de réflexion conservateur américain, publie chaque année un classement des pays et territoires qui jouissent d’économies libres.

Il est établi en fonction du degré auquel la législation et la réglementation des divers pays sont favorables à l’entreprise.

A l’exception d’une année, Hong Kong a figuré durant 26 ans à la première place de ce classement.

Depuis toujours, c’est une source de fierté pour le gouvernement de la ville, qui a souvent mis en avant cette distinction dans ses communiqués de presse et ses brochures à destination des investisseurs.

Mais Hong Kong ne figure pas dans le classement 2021 publié jeudi, les auteurs de cet indice estimant que le territoire n’est plus suffisamment autonome par rapport à Pékin pour justifier le fait qu’il y figure à part.

« La perte de liberté politique et d’autonomie subie par Hong Kong ces deux dernières années a rendu cette ville presque impossible à distinguer, à bien des égards, des autres grands centres commerciaux chinois comme Shanghai et Pékin », a écrit mercredi dans le Wall Street Journal Edwin J. Feulner, le fondateur de la Heritage Foundation.

« Les liens entre (Hong Kong) et Pékin sont de plus en plus forts, tandis que les traditions héritées de l’ancienne puissance coloniale britannique, comme la +Common Law+, la liberté d’expression et la démocratie, se sont considérablement affaiblies », selon lui.

La Heritage Foundation est un des principaux centres de réflexion qui influencent les conservateurs américains en matière financière.

Chaque année, l’exécutif hongkongais, aligné sur Pékin, se félicitait que la ville figure à la première place de son classement.

En 2019, lorsque Hong Kong s’était trouvée en tête du classement pour la 25e année consécutive, le gouvernement avait affirmé que cela attestait « de sa résistance sur un plan économique, de son cadre juridique de haute qualité, de son haut degré de transparence gouvernementale, de son cadre juridique efficace et de son ouverture au commerce mondial ».

L’an dernier, la ville était passée de la première place à la deuxième, remplacée en tête du classement par sa rivale Singapour, après l’imposition par Pékin d’une loi sur la sécurité nationale très restrictive.

xjta/hg/juf/plh

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus