L’Arabie saoudite fixe la vaccination COVID-19 comme exigence pour le hajj 2021

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le ministère de la Santé d’Arabie saoudite a décidé que seules les personnes vaccinées contre le COVID-19 seront autorisées à assister au hajj cette année, a rapporté lundi le journal saoudien Okaz.

«Le vaccin COVID-19 est obligatoire pour ceux qui souhaitent venir au hajj et sera l’une des principales conditions (pour recevoir un permis de venir)», indique le rapport, citant une circulaire signée par le ministre saoudien de la Santé Tawfiq al- Rabiah.

L’Arabie saoudite mise sa réputation sur sa tutelle des sites les plus sacrés de l’islam à La Mecque et à Médine et sur son organisation pacifique du hajj, qui a été entachée par le passé de bousculades meurtrières, d’incendies et d’émeutes.

En 2020, le royaume a considérablement réduit le nombre de pèlerins à environ 1000 pour aider à prévenir la propagation du coronavirus, après avoir exclu les musulmans à l’étranger du rite pour la première fois dans les temps modernes.

Le hajj est l’une des exigences les plus importantes de l’islam, exécuté une fois dans sa vie pour ceux qui en ont les moyens. Il suit un itinéraire que le prophète Mahomet a parcouru il y a près de 1400 ans et est censé tracer finalement les traces des prophètes Ibrahim et Ismail, ou Abraham et Ismaël comme on les appelle dans la Bible. Le hajj, exigeant à la fois physiquement et spirituellement, vise à susciter une plus grande humilité et une plus grande unité parmi les musulmans.

La congrégation de millions de pèlerins du monde entier pourrait être une cause majeure de transmission de coronavirus. Dans le passé, les fidèles sont rentrés chez eux avec des maladies respiratoires et autres.

Le pèlerinage est un voyage que les musulmans partagent traditionnellement avec leurs proches. Ces dernières années, il était courant de voir des hommes pousser leurs parents âgés en fauteuil roulant pour les aider à terminer le hajj et des parents portant des enfants sur le dos. Le sentiment communautaire de plus de 2,5 millions de personnes du monde entier priant ensemble, mangeant ensemble et se repentant ensemble fait depuis longtemps partie de ce qui fait du hajj une expérience à la fois stimulante et enrichissante comme aucune autre. Cependant, les pèlerins musulmans mangeaient seuls des repas préemballés dans leur chambre d’hôtel et priaient à distance les uns des autres l’année dernière.

Al-Rabiah a déclaré que le gouvernement devrait être prêt à « garantir la main-d’œuvre nécessaire pour faire fonctionner les établissements de santé à La Mecque et à Médine ». Il a ajouté que ces installations seront placées aux points d’entrée des pèlerins musulmans.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus