Le régime d’Assad a du mal à gérer la crise du pain en Syrie

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le régime de Bashar Assad a du mal à faire face à la crise croissante du pain dans les territoires qu’il contrôle en Syrie.

Alors que le conflit dans ce pays ravagé par la guerre est sur le point de marquer son 10e anniversaire, le régime d’Assad est désormais incapable de subvenir aux besoins les plus élémentaires de la population.

Comme l’a rapporté l’Agence Anadolu (AA), certaines boulangeries de Damas, Alep, Homs et Hama ont été contraintes de fermer en raison d’une pénurie de pétrole et de blé.

Les habitants des zones contrôlées par le régime doivent faire la queue devant les boulangeries pour acheter du pain pour leurs familles.

Les terres fertiles et les réserves de pétrole du pays sont pour la plupart contrôlées par la branche syrienne du groupe terroriste PKK, les YPG.

En raison de problèmes financiers, six entreprises russes ont cessé de fournir du blé au régime.

Le prix du pain a augmenté neuf fois en un an en raison des problèmes économiques et du manque de production dans le pays.

La livre syrienne a atteint un nouveau plus bas par rapport au dollar américain sur le marché noir mardi, dans le dernier coup porté à l’économie battue par la guerre.

Le taux de change a atteint 4 000 livres syriennes pour un dollar américain pour la première fois depuis le début du conflit il y a dix ans.

L’économie syrienne a été frappée par 10 ans de guerre et est sous le choc des effets d’une crise financière au Liban voisin qui a endigué l’afflux de dollars dans les zones sous contrôle du régime.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus