Un bol chinois, acheté 35 dollars, aux enchères pour 300.000 à 500.000 dollars

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

C’est ce qui s’appelle « chiner »: un petit bol de porcelaine chinois, acheté 35 dollars dans un vide-grenier du Connecticut, dans le nord-est des Etats-Unis, va être mis sous le marteau chez Sotheby’s pour une valeur estimée entre 300.000 et 500.000 dollars.

L’heureux « découvreur », dont le nom n’a pas été révélé, a fait expertiser le bol aux délicats motifs floraux par la maison d’enchères, d’abord en envoyant des photos, puis en apportant l’objet lui-même: il s’avère qu’il date du 15e siècle et qu’il fut peint pour la cour de l’empereur Yongle, troisième empereur de la dynastie Ming.

Sa forme et son motif floral « très distinctifs » le classent dans une catégorie de bols rarissimes – seuls six autres bols comparables ont été identifiés dans le monde, a indiqué à l’AFP Angela McAteer, responsable des arts chinois chez Sotheby’s à New York.

Sur ces six, cinq sont dans des musées – deux à Taipei, deux à Londres, un à Téhéran. Le sixième a été « vu pour la dernière fois sur le marché en 2007 », dit-elle.

Dans ces conditions, la vente, prévue le 17 mars, devrait intéresser autant les collectionneurs privés que les institutions, dit-elle.

Quant à savoir comment le bol a cheminé de la Chine jusqu’au Connecticut à travers les siècles, on ne le saura sans doute jamais, dit-elle.

Beaucoup de pièces d’art chinoises sont arrivées dans les foyers occidentaux au XIXe siècle, et ont ensuite été transmises de génération en génération, sans documentation particulière.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus