battu par Fenerbahçe, Villeurbanne perd son rêve de play-off

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Asvel Lyon-Villeurbanne a abandonné les minces espoirs de qualification pour les play-offs qu’elle entretenait encore en s’inclinant face au Fenerbahçe Istanbul (90-86), vendredi dans sa salle de l’Astroballe au terme d’un match de haut niveau de la 28e journée.

Battu à Kaunas (85-75), mardi, les Villeurbannais, 12es du classement à quatre victoires du huitième, concèdent leur seconde défaite de suite (la seizième cette saison pour douze succès) après avoir réalisé une belle série de six victoires de rang qui pouvait leur laisser espérer de finir dans le Top 8.

Pour sa part, le Fener (7e, 17 victoires, 11 défaites), toujours en course pour la phase finale, enregistre son douzième succès dont celui du match aller contre Villeurbanne (81-59, le 30 décembre) sur les treize dernières journées.

L’Asvel, qui n’est rentrée de Lituanie que jeudi soir après un voyage difficile et éprouvant, a rapidement été mise en difficulté sur le plan de l’intensité et a été menée 5-15 dans le premier quart-temps.

Mais les champions de France ont haussé le niveau en défense pour revenir dans la partie et contester la supériorité de leur adversaire jusqu’au bout.

« En première mi-temps, nous n’avons pas fait ce qu’il fallait en perdant trop de balles mais nous avons bien rectifié dans la seconde moitié. Mais sur ce type de match, contre de grosses équipes, cela se joue sur des détails qui nous ont échappés et nous avons laissé trop de choses faciles sur la fin, en manquant de communication. C’est sur cela que nous perdons », regrette l’entraîneur villeurbannais TJ Parker.

Ainsi, le score était seulement de 40-38 en faveur des Stambouliotes à la mi-temps mais une nouvelle fois Villeurbanne a livré un bon troisième quart-temps, remporté 22-19, pour mener 60-59 à dix minutes de la fin.

L’Asvel, bon sur les tirs intérieurs (55%) et sur les lancers-francs (86%), avec dix balles perdues et 17 passes décisives, a bénéficié de la belle performance du Belge Ismaël Bako (14 pts), de William Howard (12 pts), Norris Cole (14 pts) mais aussi une nouvelle fois David Lighty (15 pts).

De son côté, Fenerbahçe a pu compter une nouvelle fois sur l’efficacité du Français Nando De Colo, meilleur joueur du match (24 points), déterminant sur la fin de la partie, Marko Guduric (13) et Dyshawn Pierre (13).

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus