Les Français s’informent en moyenne 4,9 minutes par jour sur internet, selon une étude

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les Français passent en moyenne 3% de leur temps sur internet sur des sources d’information en ligne, soit 4,9 minutes par jour de connexion, selon une étude publiée lundi par la fondation Descartes.

Pour arriver à ces conclusions, les auteurs de l’étude, Laurent Cordonier et Aurélien Brest, ont analysé les données de connexion sur internet d’un panel de 2.372 personnes représentatives de la population française âgées de plus de 18 ans sur 30 jours consécutifs, du 20 septembre au 19 octobre 2020.

Les comportements d’information en ligne ont été très variables durant toute la période: 17% des participants n’ont consulté aucune source d’information en 30 jours, 46% l’ont fait moins d’une heure, 32% entre une et dix heures et 5% ont passé plus de 10 heures à s’informer sur le web sur l’une des sources d’information francophone reconnues par l’étude.

Ont été ainsi retenues 2.946 sources d’information francophone – 2.295 sites internet fréquentés par plus de 15.000 visiteurs mensuels et 651 chaînes YouTube comptant au moins 15.000 abonnés – identifiées par le logiciel de détection des fake-news Storyzy.

Les participants ont globalement fait preuve de « papillonnage »: ils ont dédié en moyenne 1,9 minute à une source d’information et consulté en moyenne 15 sources d’information différentes sur la durée de l’étude.

Plus ils « ont passé de temps à s’informer en ligne durant les 30 jours de l’étude, plus le nombre de sources d’information différentes qu’ils ont consultées est important », constatent les auteurs.

Les sources d’information les plus consultées ont été la presse quotidienne régionale, l’actualité sportive et la presse quotidienne nationale.

Le classement des 26 sources consultées par le plus grand nombre de participants « est largement composé de médias traditionnels » et représente « 40% du temps d’information en ligne des participants ».

Quelque 39% des participants ont consulté des sources d’informations jugées non fiables au cours des 30 jours de l’étude, durant 40 secondes en moyenne par jour de connexion.

Ramené à l’ensemble des participants, « le temps passé sur des sources d’information jugées non fiables représente 5% du temps total d’information en ligne ».

Parmi les plus consultées, celles de désinformation généraliste (43%), les « pièges à clic » qui ont pour but d’augmenter artificiellement le trafic internet et les sources de désinformation en santé.

A l’origine de cette étude, la fondation Descartes, fondée en septembre 2019 par Jean-Philippe et Tiphaine Hecketsweiler, respectivement co-fondateur de la société d’investissement HLD et directrice de la communication de Suez.

La fondation se présente comme un institut de recherche issu d’une « initiative apartisane, indépendante, citoyenne et européenne ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus