L’Allemagne envisage d’acheter 30 millions de doses du vaccin russe Spoutnik

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’Allemagne veut acheter 30 millions de doses du vaccin contre le coronavirus Spoutnik V de fabrication russe, a déclaré Michael Kretschmer, gouverneur de l’État de Saxe oriental, qui a discuté de la question avec le président russe Vladimir Poutine jeudi.

« L’Allemagne négocie 3 x 10 millions de doses pour juin, juillet et août. La condition préalable est l’approbation rapide du vaccin par l’EMA », a écrit Kretschmer sur Twitter.

Kretschmer a posté le tweet après avoir rencontré le ministre russe de la Santé Mikhail Murashko dans le cadre d’une visite à Moscou se concentrant ostensiblement sur les relations culturelles avec la Russie.

Dans le cadre de la visite, il a également discuté des efforts conjoints pour lutter contre le virus lors d’un appel téléphonique avec Poutine, a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

« Poutine a confirmé la volonté de la partie russe de coopérer avec les partenaires allemands à cette fin, en particulier pour organiser les livraisons et la production conjointe de vaccins », a-t-il déclaré.

L’Allemagne a suscité une controverse début avril lorsqu’elle a annoncé qu’elle avait entamé des discussions avec la Russie sur l’achat de doses du vaccin Spoutnik sans attendre une action coordonnée de l’Union européenne.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que la plus grande économie d’Europe recherchait un « engagement contraignant sur les montants pouvant atteindre spécifiquement l’Allemagne après l’approbation réglementaire et quand ».

Les négociations interviennent alors que les deux pays sont en désaccord sur des problèmes, notamment les cyberattaques russes répétées contre l’Occident, le traitement par le Kremlin du chef de l’opposition Alexei Navalny et l’escalade des tensions à la frontière ukrainienne.

L’Allemagne a jusqu’à présent coordonné ses achats de vaccins avec l’UE.

Depuis le début des inoculations fin décembre, l’Allemagne a déployé des vaccins produits par Pfizer-BioNTech, AstraZeneca et Moderna.

Un quatrième, de Johnson & Johnson, devrait être déployé à travers le bloc dans les semaines à venir.

L’état méridional de Bavière et l’état oriental de Mecklembourg-Poméranie occidentale ont déjà annoncé leur intention de précommander des doses de Spoutnik.

L’EMA a lancé un examen continu du jab Spoutnik, qui pourrait devenir le premier vaccin non occidental contre le coronavirus approuvé pour une utilisation dans le bloc des 27 pays.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus