Huawei Cameroon signe un mémorandum d’entente avec deux structures de formation

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

L’entreprise chinoise des télécommunications Huawei a signé un mémorandum d’entête avec l’Institut Africain d’informatique (IAI) et  l’Institut Supérieur de Formation Aux Métiers des Télécommunications, de l’Innovation Technologique,  de Commerce et de Gestion ( IFTIC- SUP).

La cérémonie de signature présidée par le Directeur général de Huawei Cameroon, Du Yin, a eu lieu le mercredi 21 avril 2021 au campus principal de l’IAI Cameroun sis à Nkol – Anga’a, une banlieue de Yaoundé relevant du département de la Mefou et Afamba dans la région du Centre.

Le directeur était accompagné de Edmonde Djionkeng Teboh de la Direction pelations publiques Huawei zone CEMAC et de Armand Claude Abanda,  Représentant résident de l’IAI Cameroun, et par ailleurs Président du Conseil d’Administration de l’IFTIC – SUP.

La signature du Mémorandum d’Entente entre géant mondial des télécommunications, le  Chinois Huawei, l’IAI Cameroun et l’IFTIC – SUP, témoigne de la ferme volonté et disponibilité de l’entreprise à contribuer au développement du Cameroun, par la formation et le transfert des compétences, dans le secteur de l’économie numérique.

En plus de la signature du mémorandum, la cérémonie de mercredi marquait   la fin de la formation de 24 enseignants de l’IAI Cameroun et de l’IFTIC- SUP, dans le cadre de Huawei ICT Academy.

Les deux grandes écoles rejoignent ainsi l’Université de Douala, l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé 1, l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), et l’Institut Universitaire de la Côte (IUC).

A LIRE AUSSI: Cameroun : l’Institut africain d’informatique rejoint la Huawei ICT Academy

Selon l’entreprise de télécommunication,  » Huawei ICT Academy est un plan stratégique pour développer les talents locaux en TIC, ceci est une réponse au plan d’économie numérique prévu pour 2035 par le président camerounais Paul Biya et conformément à la stratégie de développement à long terme de l’entreprise »

Du Yin a, lors de son discours, exprimé sa gratitude à l’endroit des enseignants et des écoles partenaires, relai pour la formation et le transfert des compétences aux jeunes talents camerounais en TIC.

Il a ainsi saisi l’occasion pour réitérer la détermination du leader mondial des télécommunications, à soutenir le Cameroun pour le savoir-faire en TIC, afin de rendre ses jeunes plus compétents et compétitifs.

Ce soutien inconditionnel semble avoir déjà porté des fruits. En en croire Armand Claude Abanda, un Étudiant de l’IAI Cameroun qui avait été sélectionné pour le voyage pour la Chine qu’en 2016, lors du lancement de  » Seeds for the future  » a déjà fabriqué des robots. Ce dernier poursuit d’ailleurs ses études à Dijon en France.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus