Kovac-Genesio, duel avec vue sur l’Europe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Avant de s’affronter dimanche (21h00), à deux journées de la fin, Monaco et Rennes rêvent encore d’Europe, un objectif rendu possible par l’impact de Niko Kovac et Bruno Genesio, deux entraîneurs qui ont le vent en poupe.

Au sein d’un football français pas toujours très accueillant avec les techniciens étrangers, Kovac n’a eu aucun mal à se faire accepter.

Sans doute parce que son parcours de joueur et de technicien (49 ans) – international, capitaine et sélectionneur de la Croatie, joueur et entraîneur du Bayern Munich – parle pour lui.

“Il amène des idées. J’aime beaucoup. Il fait partie des bons. Je ne dis pas ça de tous les entraîneurs étrangers. Son équipe n’est pas difficile à lire mais difficile à jouer”, a résumé Frédéric Antonetti, l’entraîneur de Metz.

Genesio lui-même s’est montré vendredi très admiratif du travail du Croate né à Berlin-Ouest. “Il y a une sorte de confiance, de sérénité et d’humilité qui se dégage de cette équipe et qui me plaît beaucoup. C’est une des plus belles équipes à voir jouer dans le haut de tableau”, a-t-il dit.

– objectif trois victoires –

Cette saison, Kovac a fait de la pédagogie. Il a patiemment décliné sa vision du jeu et du travail auprès de ses joueurs. Progressivement, ceux-ci s’en sont imprégnés. En match, il ne lui reste plus qu’à les haranguer, parfois en sifflant, souvent en criant et répétant inlassablement un seul mot: “Presse !!!”

“Avec un coach comme ça, baisser de rythme, ce n’est pas possible, explique le défenseur Benoît Badiashile. Il est très rigoureux et ne veut pas qu’on soit relâché. On doit toujours être à 100%.”

A son arrivée, l’ancien coach de Francfort et du Bayern avait annoncé qu’il faudrait attendre une demi-saison pour voir les effets de sa méthode. Il ne s’était pas trompé. Depuis janvier, la dynamique est excellente avec 15 victoires pour deux nuls et deux défaites en L1, en plus du parcours qui a mené son équipe jusqu’en finale de Coupe de France.

Mais il sent que ses joueurs, dont beaucoup sont peu expérimentés, peuvent vite décrocher. Aussi, il a mis en place une mise au vert jusqu’à la fin de la saison dans un magnifique hôtel à quelques kilomètres du centre d’entraînement de La Turbie.

L’objectif est clair avant les deux dernières journées de L1 et la finale de Coupe de France mercredi contre le Paris SG: trois victoires, à commencer par dimanche contre Rennes, un match qui pèse lourd dans la course pour la Ligue des champions, accessible au 3e du Championnat – la place qu’occupe l’ASM, avec un point d’avance sur Lyon.

– “Un très grand match” –

Ce choc, les Bretons l’abordent avec sérénité et humilité, les mots d’ordre depuis l’arrivée de Genesio à Rennes en mars.

Après la série noire du début d’année et le choc de la démission de Julien Stéphan, Genesio n’a jamais perdu de vue l’objectif européen. Mais il a d’abord su apaiser le climat en insistant sur le plaisir de jouer et en répétant jusqu’à la caricature qu’il fallait avancer “match après match”.

Sous sa direction, Rennes a pris 17 points sur 27 possibles et s’est remis à rêver d’une quatrième campagne européenne d’affilée. Pas en C1 comme cette saison, mais en Ligue Europa (pour le 5e) ou en Conference League (pour le 6e).

Pour cela, Genesio a fait quelques choix forts, couronnés de succès, comme le replacement de Martin Terrier dans l’axe ou la confiance accordée à Flavien Tait, en marge avant son arrivée et étincelant depuis, ou au jeune Lesley Ugochukwu, 17 ans.

“Tout le monde est mobilisé pour finir fort et décrocher l’objectif”, assure désormais l’ancien entraîneur de l’OL. “C’est quand même plus attrayant de disputer une coupe d’Europe, même si ce n’est que la Conference League (…) Pour nous joueurs et entraîneurs ça donne des rythmes plus soutenus.”

Et Genesio est confiant. “A Monaco, on sait que ce sera un très grand match, comme cela l’a été contre Paris (1-1). Et j’ai un groupe qui répond bien à ce genre de match.”

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus