2 officiers tués dans une voiture piégée de Daech dans le sud de la Libye

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Deux policiers ont été tués dans une voiture piégée près d’un poste de contrôle dans la ville de Sebha, dans le sud de la Libye, dimanche soir, a indiqué une source sécuritaire.

“Une voiture piégée a explosé alors qu’elle franchissait un barrage mis en place par les forces de sécurité”, a déclaré un responsable de la police de la ville.

Sebha est située à environ 750 kilomètres (465 miles) au sud de la capitale, Tripoli.

“Deux agents de sécurité ont été tués, cinq autres ont été blessés et de lourds dégâts matériels” ont été causés, selon la même source.

Les médias locaux ont montré des images de véhicules des forces de sécurité gravement endommagés entourés de débris.

Les terroristes de Daech ont revendiqué l’explosion, a publié l’agence de presse Nasheer du groupe terroriste sur Telegram.

Le groupe a déclaré qu’un de ses militants, Muhammed El Muhajer, avait pris d’assaut un poste de contrôle dimanche avec une voiture chargée d’explosifs.

Le Premier ministre libyen par intérim Abdul Hamid Dbeibah a écrit sur Twitter qu’il s’agissait d’un “acte terroriste lâche”, présentant ses condoléances aux familles des deux “martyrs” tués.

“Notre guerre contre le terrorisme se poursuit”, a ajouté Dbeibah.

Sebha, la capitale de la province méridionale du Fezzan, est contrôlée par des forces fidèles au putschiste général Khalifa Haftar et a été le théâtre de plusieurs attaques terroristes ces dernières années.

La Libye cherche à se sortir d’une décennie de chaos et de conflits qui a suivi le renversement du dictateur Mouammar Kadhafi lors d’un soulèvement soutenu par l’OTAN en 2011.

Sélectionné dans le cadre d’un processus dirigé par les Nations Unies, le nouveau gouvernement d’unité de la Libye, le Gouvernement d’unité nationale (GNU), a prêté serment le 15 mars. Il est issu de deux groupes politiques rivaux qui avaient dirigé les régions orientale et occidentale du pays, complétant un transition en douceur du pouvoir après une décennie de chaos violent.

Dbeibah conduira la Libye aux élections du 24 décembre.

Malgré le cessez-le-feu et les progrès sur le plan politique, la situation sécuritaire reste précaire.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus