Un Pakistano-Américain deviendra le premier juge fédéral américain musulman

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Zahid Quraishi, un pakistanais américain, deviendra le premier musulman à siéger sur le banc fédéral américain, un échelon en dessous de la Cour suprême.

Quraishi a été confirmé jeudi par le Sénat américain lors d’un vote de 81 contre 16.

Quraishi servira dans le district fédéral américain du New Jersey, quittant son poste de juge magistrat dans l’État.

Bien que Quraishi ait reçu un soutien majoritairement bipartite pour sa nomination, les démocrates en particulier ont fait l’éloge du vote.

« Le juge Quraishi a consacré sa carrière à servir notre pays », a déclaré le sénateur du New Jersey Bob Menendez, « et son histoire incarne la promesse de l’Amérique comme un endroit où tout est possible. »

Le sénateur Corey Booker, également du New Jersey, a recommandé Quraishi, 46 ans, pour le poste. Booker l’a qualifié de « moment extraordinaire » en louant et en minimisant l’importance culturelle de la nomination. Il a qualifié Quraishi de personne de conviction et de patriotisme, « qui se trouve être également musulmane ».

Quraishi est né d’immigrants pakistanais à New York et a grandi dans le New Jersey voisin. Il a fréquenté la Rutgers Law School, mais après les attentats terroristes du 11 septembre, il a rejoint l’armée en tant que procureur militaire. Il a ensuite été déployé en Irak en 2004 et 2006.

Quraishi a ensuite travaillé pour le département américain de la Sécurité intérieure en tant qu’avocat adjoint américain spécialisé dans les affaires de corruption publique, de crime organisé et de fraude financière.

La confirmation de Quraishi est célébrée par des groupes de défense des musulmans.

Salam Al-Marayati, président du Conseil des affaires publiques musulmanes, a déclaré au média du New Jersey, Northjersey.com, que Quraishi devrait ouvrir la voie aux futurs musulmans dans la justice américaine.

« Nous nous attendons à ce qu’il y ait plus de juges nommés par la Maison Blanche et confirmés par le Sénat », a déclaré Al-Marayati, « et nous espérons que (le Sénat) supprimera cette barrière d’un test religieux décisif pour les candidats ».

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus