Un homme verse de l’eau de Javel sur la tête de sa mère pendant qu’elle nettoyait ses urines sur un tapis

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un homme est jugé pour avoir versé de l’eau de Javel sur la tête de sa mère pendant qu’elle était entrain de nettoyer ses urines sur son tapis.

Aadil Choudhury, 31 ans, a ensuite ouvert tous les robinets de gaz de sa maison au moment où sa mère subissait la douleur de l’attaque à l’eau de Javel.

Les détails de l’incident choquant ont été exposés coup par coup à l’audience à Warwick Crown Court, en Angleterre, par le procureur Dean Easthope.

Les faits se sont déroulés le dimanche 27 septembre de l’année dernière. La police s’était rendue à St George’s Road, où Choudhury vivait avec sa mère Husnahar, pour l’arrêter pour une autre affaire.

Il a été libéré le lendemain et est retourné à la maison, rapporte Coventry Live.

Mais ce soir-là, il s’est mis en colère lorsque sa mère lui a demandé pourquoi il avait été arrêté.

Elle est allée se coucher et a été réveillée le lendemain matin par Choudhury qui lui a demandé son téléphone, lui reprochant d’avoir perdu son appareil, qui avait été pris par la police.

Elle a refusé de le lui remettre, et lorsqu’elle est descendue pour essayer de s’enfuir, elle a vu qu’il avait uriné sur le tapis de l’escalier.

« Elle a commencé à utiliser de l’eau de Javel pour le nettoyer », a déclaré le procureur.

« Il le lui a arrachée et versée sur elle. Elle a eu peur de cela et a baissé la tête, et cela  est descendu le long du dos, provoquant une sensation de brûlure. »

A LIRE AUSSI: Une adolescente de 13 ans droguée, violée et tuée par un groupe d’hommes

La mère est allée prendre une douche pour laver l’eau de Javel de sa peau.

Lorsqu’elle est descendu des escaliers, elle a constaté qu’il avait ouvert tous les conduits de gaz sans allumer le feu.

Elle a coupé le gaz et ouvert la fenêtre, puis il lui a demandé 40 £ en échange de son téléphone.

Il est même allé avec elle à un distributeur de billets pour récupérer l’argent.

Lorsque la mère et le fils sont rentrés à la maison, Choudhury a giflé sa mère au visage, lui a donné un coup de genou à la cuisse et a menacé de brûler la maison, a-t-on appris au tribunal.

Il l’a ensuite attrapée par le cou, la blâmant pour son arrestation, avant de prendre un couteau dans la cuisine et de la frapper avec le côté plat.

A LIRE AUSSI: Une femme de 28 ans échappe à une tentative d’enlèvement

Ce soir-là, Choudhury a dit à sa mère d’appeler son frère, et après qu’elle l’ait fait, il a pris son téléphone et l’a laissé tomber dans les toilettes.

Elle a réussi à récupérer le téléphone et rappelé le frère en question pour lui demander de venir la chercher, et s’est enfuie par la porte de derrière en utilisant une clé qu’elle avait cachée.

Lorsque Choudhury a été arrêté, il n’a fait aucun commentaire, mais dans une déclaration, il a nié avoir agressé sa mère, affirmant que les accusations étaient fabriquées.

Malgré cela, il a plaidé coupable à Warwick Crown Court pour avoir agressé sa mère, lui causant des lésions corporelles, lors des incidents de septembre de l’année dernière.

Choudhury, originaire de St George’s Road, a été condamné à 18 mois de prison , avec une activité de réadaptation plus 180 heures de travail non rémunéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus